Temoignage Video

L’AFP mise sur un environnement de développement efficace

Pour s’adapter aux nouveaux enjeux technologiques liés à l’information, l’AFP adopte l’environnement Microsoft .Net 3.5 pour accélérer le développement d’applications de qualité optimale, sans perturber les habitudes de travail des journalistes.

Témoignage

« . Net 3.5 en particulier avec la technologie Linq, nous a permis d’accéder beaucoup plus rapidement aux requêtes sur du XML, sur des bases de données ou sur des objets, ce qui nous permet de développer un peu plus vite nos applications, voire beaucoup plus vite dans certains cas » affirme Jean Fèvre, chargé du développement pour les événements spéciaux à l’AFP. 

L’AFP est l’une des trois grandes agences mondiales au niveau de l’information. Elle regroupe 4 000 journalistes spécialisés sur le texte, la vidéo, la photo ou encore l’infographie. Les clients traditionnels sont constitués par la presse papier mais la clientèle se transforme de plus en plus en raison des besoins multimédia, en particulier le Web, la télévision mais aussi les opérateurs de téléphonie. Les besoins de l’AFP sont donc directement liés à l’évolution des métiers et des technologies en particulier dans le multimédia. C’est particulièrement vrai dans le domaine du sport, dans lequel les journalistes cherchent à se focaliser complètement sur l’aspect métier et ne pas être ennuyés par des problèmes techniques. L’équipe qui développe des outils pour des événements sportifs et les élections gère deux bases de données (une dédiée aux élections, l’autre au sport) sous SQL Server 2005 et pour les applications, l’équipe utilise Visual Studio 2008 depuis deux mois, avec .NET 3.5.

Problématique

L’AFP cherchait à s’adapter aux nouveaux besoins liés à l’évolution des métiers et des technologies autour des médias. L’enjeu était de pouvoir développer rapidement de nouvelles applications de meilleure qualité sans perturber le travail des journalistes.

Bénéfices

Le passage à .Net 3.5 a amélioré la productivité et en qualité de code. Les bogues sont plus facilement détectés, ce qui permet de livrer des applications de meilleure qualité plus rapidement et enfin la technologie ClickOnce permet de déployer très facilement des applications comme celle des élections dans les bureaux de province ou de l’étranger.

Consulter les autres témoignages

Par secteur d'activité

Par thème

Par produit

Par effectif de l'entreprise