Gefco sécurise ses livraisons de véhicules grâce à une application Windows Phone 8

L’intégrateur logistique GEFCO va sécuriser ses livraisons de véhicules finis aux concessionnaires de ses clients grâce à une application Windows Phone 8 et à la technologie "sans contact" NFC. Un concept applicatif encore en cours d’étude.

C’est pour moderniser ses processus métiers, améliorer la traçabilité des véhicules et réduire les risques de litiges que GEFCO s’est lancé dans un vaste projet de suivi des commandes, de l’usine à la livraison au point de vente. Baptisé AAD, pour « Arrivée à destination », ce projet est articulé autour d’une application Windows Phone 8 et d’une bi-puce NFC/RFID.

Témoignage

Champion français de la logistique industrielle, le groupe GEFCO compte 137 agences reliées par 400 lignes internationales, dispose d’un parc de 6,5 millions de supports de manutention et traite chaque année 48 millions de flux à travers l’Europe.

Depuis plus de 60 ans, l’un des piliers de l’activité de GEFCO est la logistique automobile : depuis les usines de montage jusqu’au point de vente, GEFCO apporte des solutions logistiques fiables et compétitives pour les acteurs de la distribution. Avec 4 millions de véhicules distribués en 2011, le groupe se positionne comme le prestataire logistique de référence dans ce secteur.

Le besoin : sécuriser la réception des livraisons
Dans ce contexte et avec une telle volumétrie, le point faible du processus réside dans la vérification à laquelle les véhicules sont soumis à la livraison. « Notre première mission à la division FVL (Finished Vehicles Logistics) est de livrer des véhicules en parfait état et conformes à la commande du concessionnaire, explique Thierry de Micheaux, Directeur FVL Corporate chez GEFCO. Nous devons vérifier, entre autres, que toutes les options commandées sont bien présentes ou que le véhicule n’a pas subi de dommages pendant le transport ».

Menée par le concessionnaire, parfois avec l’assistance du livreur GEFCO, cette vérification est obligatoire. « Chaque véhicule est fourni avec une fiche d’identification complète : marque, modèle, numéro de série, liste des options, etc., détaille Morgan Bochet, Responsable MOA FVL Corporate. A la livraison, le concessionnaire s’empare de la fiche, la compare avec sa commande et fait le tour du véhicule à la recherche d’éventuelles dégradations, qui sont alors notées sur la fiche – exactement comme un loueur de voitures examine le véhicule que son client rapporte ». Ce processus fastidieux est répété pour chaque véhicule livré. Ensuite, généralement en fin de journée mais parfois aussi a posteriori, par exemple en fin de semaine, le concessionnaire entre les données des fiches dans son système d’information. « Le risque se situe évidemment lors de cette étape de saisie des informations, finit Thierry de Micheaux : erreurs de saisie et pertes d’information restent malheureusement possibles, avec toutes les incidences qu’on imagine pour GEFCO, notamment en termes de litiges avec nos clients ».

photo-gefco.jpg

« Je voulais absolument partir d’un smartphone plutôt que d’un PDA durci, car c’est aujourd’hui un objet familier de tous et répondant au besoin de ce métier ».
Morgan Bochet, Directeur MOA FVL Corporate

La solution : Microsoft, Nokia, Windows Phone 8 et le NFC
L’enjeu pour GEFCO, c’était donc de moderniser l’ensemble du processus de livraison. Le projet ADD va dans ce sens ; à son coeur, l’application AAD v2, conçue en partenariat avec Microsoft et Nokia. « Cette application élimine la phase de ressaisie des informations, explique Morgan Bochet. Le concessionnaire approche le smartphone du véhicule et celui-ci est automatiquement identifié via la technologie NFC ». Ensuite, le concessionnaire n’a plus qu’à le vérifier et à noter les défauts éventuels dans l’application – des cases à cocher sont prévues pour les différents points de contrôle – et il peut également prendre des photos, par exemple si une aile est enfoncée ou un rétroviseur cassé. Une fois le contrôle terminé, le concessionnaire et le livreur signent numériquement le bon de livraison dans l’application et les données sont transférées vers le système d’information, sans délai ni risque d’erreur.

Des choix forts pour une application ambitieuse
Simple sur le papier, AAD résulte en fait de plusieurs choix malins faits par GEFCO. « Je voulais absolument partir d’un smartphone plutôt que d’un PDA durci, car c’est aujourd’hui un objet familier de tous et répondant aux besoins de ce métier, explique le Responsable MOA. Je sais qu’il sera facilement adopté par les concessionnaires ». Si le projet se finalise sous Windows Phone 8, il restait à choisir le modèle : ce sera le Nokia 920, car « la réputation de solidité des appareils de Nokia n’est plus à démontrer et l’écran tactile peut être utilisé dans toutes les conditions, y compris avec des gants de travail » – deux aspects importants pour GEFCO. La facilité de développement de Windows Phone 8, notamment pour la partie NFC, est également appréciée. « Les API fournies par Microsoft sont simples, robustes et complètes, souligne Vincent Guinier, Président et co-fondateur de Mobile Tech People, le prestataire qui a développé l’application de GEFCO. De plus, grâce à l’implication de Microsoft et de Nokia, nous avons pu développer cette version en à peine deux mois ».

Quant à la technologie NFC, elle s’est imposée pour sa simplicité : approcher le smartphone de la bi-puce NFC/RFID intégrée au véhicule est un geste rapide et facile. Au final, « c’est vraiment une révolution dans les méthodes d’identification et d’authentification d’un produit ou d’un service », insiste Vincent Guinier.

Le plus important reste à venir
Si elle est encore à l’état de PoC (proof of concept), l’application AAD v2 a déjà réussi à fédérer des partenaires comme Microsoft, Nokia et la société IER, du groupe Bolloré. « Avec IER, et grâce à la confiance qu’ils nous ont témoignée, nous avons pu mettre au point la puce NFC intégrée aux véhicules, se réjouit Morgan Bochet. Il s’agit en réalité d’une "bi-puce", à la fois NFC et RFID, que nous pourrons utiliser demain pour travailler dans d’autres circonstances ou sur d’autres types de produits ». En attendant, l’application, qui remporte l’adhésion de tous les acteurs à qui elle a été présentée, montre bien tout le potentiel du projet AAD. Si la Direction générale est convaincue, commencera alors pour GEFCO une nouvelle aventure : déployer les smartphones et l’application auprès de tous les concessionnaires de ses clients…

Problématique

  • Moderniser le dernier kilomètre de la chaîne logistique
  • Réduire les risques de litiges avec les clients liés à une mauvaise ressaisie des informations recueillies lors de la vérification manuelle
  • Améliorer la traçabilité des véhicules
  • Concevoir et développer un prototype apte à convaincre les clients, les partenaires et la Direction générale de GEFCO

Bénéfices

  • Un téléphone adapté à une utilisation sur le terrain - y compris avec des gants de travail !
  • Une application simple à utiliser grâce au défilement horizontal et vertical de l’interface Windows Phone 8
  • Une identification immédiate et sans contact des véhicules via la technologie NFC

Consulter les autres témoignages

Par secteur d'activité

Par thème

Par produit

Par effectif de l'entreprise