Le Cloud, une composante à part entière du métier d’infogérant

ABC InformatiK accompagne ses clients dans le Cloud grâce aux solutions Office 365 de Microsoft. Une évolution de son métier d’infogérant sans être une rupture dans son business model.

Témoignage

Infogérant basé à Louveciennes, dans les Yvelines (78), ABC InformatiK est spécialisée dans la gestion des serveurs informatiques des PME de 10 à 150 personnes, essentiellement dans la région parisienne. L’entreprise maintient leur infrastructure informatique, que ce soit dans leurs locaux ou dans des centres d’hébergement.

Benoit Frely, directeur associé d’ABC InformatiK a ainsi assisté à la montée en puissance de l’utilisation de la messagerie électronique chez ses clients : « dans une TPE, la messagerie est devenue critique dans son activité au quotidien. Sans elle, elle est en quelque sorte sourde et muette. Or, sécuriser une messagerie, déployer une architecture de haute disponibilité demande pas mal d’efforts et de moyens dont bien souvent les TPE ne disposent pas ».

« Microsoft nous soulage de la responsabilité de l’infrastructure »
C’est donc tout naturellement qu’ABC InformatiK a proposé la solution du Cloud Computing à ses clients. Depuis la mise en place des contrats Open Licence de Microsoft, c’est l’infogérant qui achète les licences Office 365 en volume et va ensuite les facturer à son client. « Ce mode de commercialisation nous a grandement facilité les choses, confie Benoit Frely. Auparavant, le gérant de PME devait acheter lui-même les comptes avec une carte bancaire. Ce n’est pas un mode d’achat courant pour les PME et ça pouvait poser des problèmes liés à la date d’expiration de la carte. Avec l’Open Licence, c’est nous qui réalisons l’achat des licences pour lui, un service que nous lui refacturons. C’est beaucoup plus simple pour lui et c’est un facteur fidélisant pour nous ! ».

Cette démarche de commercialiser des offres Cloud n’affecte pas le Business Model d’un infogérant, souligne Benoit Frely : « en tant qu’infogérant, 60 % de notre chiffre d’affaires est représenté par des contrats de support, d'assistance et de supervision. En ce sens, le Cloud Computing n’apporte pas de réel changement. Le contrat Cloud transforme une vente "one-shot" de serveurs et de licences logicielles en un revenu récurrent ».

Le Cloud ne détruit pas de la valeur pour l’infogérant. S'il lui retire la responsabilité de la plateforme technique et de son exploitation, l'infogérant conserve ses contrats de mise en place, d'assistance et de supervision. « Ce n’est pas parce qu’il s’agit de projets Cloud que les projets de migration sont moins importants. Ainsi, on compte toujours 1 journée/ homme pour migrer 5 boîtes aux lettres. Il faut intervenir sur chaque poste, transférer ses messages archivés dans le Cloud via des connexions parfois bas débit, mettre en place les alias, les drapeaux et les règles pour les utilisateurs les plus avancés, configurer leurs mobiles… Mettre en place Office 365 dans une entreprise s’apparente tout à fait aux projets de déploiement Microsoft Exchange ».

En outre, si le client est fidélisé par son contrat Office 365, ABC InformatiK peut alors lui proposer d’autres types de prestation d’infogérance. La messagerie joue alors le rôle de tremplin vers la vente d’autres services, comme des comptes OneDrive pour le partage de fichiers, la virtualisation des serveurs de l’entreprise, un domaine où ABC InformatiK a su développer des compétences internes.

Problématique

-

Bénéfices

-