Bouygues Télécom assure la disponibilité de ses serveurs de messagerie

Pour avoir testé les nouvelles fonctions de cluster de basculement de Windows Server 2008 sur un serveur doté des processeurs Intel Xeon quatre cœurs série 7300, Bouygues Télécom a constaté l’amélioration et la simplification des scénarios d’usage en cas de cluster géographiquement dispersé.

Témoignage

« Windows Server 2008 simplifie le déploiement et la gestion des clusters de basculement grâce au nouvel assistant de validation qui guide l'administrateur à travers des opérations simples et rapides. En outre, la nouvelle interface, basée sur les tâches, est particulièrement intuitive », explique Claude Bachelet, Ingénieur système chez Bouygues Télécom.

Bouygues Telecom, troisième opérateur de téléphonie mobile en France, a, comme beaucoup d’entreprises, vu sa messagerie devenir si inextricablement liée à la productivité de ses collaborateurs qu’une indisponibilité des serveurs pourrait entraîner une perte d’activité très importante. Avec 90 % de ses communications qui passent par le courrier électronique, la messagerie est considérée comme une application critique. Pour l’opérateur, il est indispensable de s’appuyer sur une solution souple et sécurisée destinée à favoriser des échanges rapides et sûrs. Afin de bénéficier d'une haute disponibilité et d'une grande simplicité d'administration, Bouygues Télécom a mis en place pour sa messagerie Exchange Server un cluster de serveurs de basculement (Failover Clustering) sous Windows Server 2008. Outre une haute disponibilité, le choix d’une plate-forme quadri-processeur sur base Intel Xeon série 7300 offrait des garanties en termes de fiabilité et de réserve de puissance.

Problématique

L’objectif de Bouygues Télécom est de tester la plate-forme pour assurer la future migration d’Exchange Server 2003 vers Exchange Server 2007, en s’appuyant sur des clusters géographiquement répartis sur deux sites. 

Bénéfices

Désormais, les serveurs de messagerie de Bouygues Télécom profitent d’une haute disponibilité : en cas de panne d'un serveur, le système reste opérationnel à 100 %. Leur administration s’en trouve simplifiée : cette solution est complètement intégrée à la méthode d'administration Microsoft, simple à mettre en œuvre. Aujourd’hui, dix minutes suffisent à rendre le second site opérationnel.

Consulter les autres témoignages

Par secteur d'activité

Par thème

Par produit

Par effectif de l'entreprise