ricardo Groupe s’appuie sur les performances de Windows Azure et sur l’accompagnement Support Premier de Microsoft Services

Pour mener à bien un ambitieux projet de refonte de son site d’achat-vente d’occasion, tradus.ch, gagner en flexibilité et optimiser ses coûts, le spécialiste européen des enchères en ligne a misé sur l’offre de plateforme dans le Cloud de Microsoft, Windows Azure. Accompagné par les équipes de Microsoft Services dans le cadre de son contrat Premier Support For Windows Azure, le groupe suisse a pu respecter des délais de mise en œuvre très serrés. Un projet réussi sur toute la ligne, qui a ouvert de nouvelles perspectives à la société.

Témoignage

Avec 2,5 millions d’articles en vente pour un volume d’affaires dépassant les 660 millions de francs suisses par an (490 millions d’Euros) et deux millions de membres, le site phare ricardo.ch du Groupe ricardo est la plus grande plateforme suisse de commerce en ligne. En décembre dernier, le Groupe a enrichit son offre avec ricardolino.ch. Site de mise en relation de personnes souhaitant vendre ou acheter des produits neufs ou d’occasion, ricardolino.ch remplace l’ancienne solution tradus.ch de la société. Avec cette évolution, ricardo groupe ambitionne de devenir le premier site de petites annonces en Suisse en quelques mois.

photo-ricardolino.jpg


Windows Azure pour gagner en flexibilité et réduire les coûts
Lancé en septembre 2012, le projet devait être opérationnel pour Noël, période particulièrement riche en activité dans le domaine des petites annonces. ricardo Groupe ne disposait donc que de quatre mois pour développer le site et mettre en place l’infrastructure matérielle et réseau. « Sans Windows Azure et l’accompagnement de Microsoft Services, nous n’aurions jamais tenu les délais et surtout obtenu les mêmes garanties de performances, ou alors en déployant des moyens autrement plus importants, estime Vincent Salard, Chef de Projet de la société. Nos datacenters n’auraient pas été suffisamment réactifs et, dans tous les cas de figure, nous aurions dû surdimensionner l’ensemble de l’infrastructure pour gérer la montée en charge ».

Plus économique qu’un surdimensionnement interne, le modèle du Cloud répondait également à ses objectifs d’innovation, ce premier projet servant de test pour des applications futures. Disposant de compétences en développement pour les environnements de Microsoft, la société s’est orientée vers Windows Azure, non sans avoir comparé au préalable les offres concurrentes. Si le prix a joué un rôle déterminant dans le choix, l’accompagnement réalisé par les équipes de Microsoft via un contrat Premier Support For Windows Azure (PSFA) a sans aucun doute été un facteur clef de réussite.

Sécuriser le projet par un accompagnement à 360°
« ricardolino.ch » est en effet la première application dans le Cloud réalisée par icardo groupe. La société ne souhaitait donc logiquement pas s’aventurer sans accompagnement dans un développement aussi sensible et avec des délais aussi serrés. « Développer pour le Cloud, c’est prendre en compte un ensemble de nouvelles petites choses qui impactent le fonctionnement de l’application, telles que la perte d’une machine ou de la connexion, précise Yohann Martel, architecte de ricardo sur le projet. Il était essentiel pour cette première expérience d’avoir un avis expert afin de vérifier que la conception répondait aux exigences du Cloud ».

Aussi, pour assurer la réussite de son projet, elle a fait appel à Microsoft Services, dans le cadre d’un contrat Premier Support For Windows Azure (PSFA).
Ce contrat garantit un accompagnement de bout en bout du projet, par un responsable technique de compte dédié, point de contact technique unique qui fait intervenir des experts Windows Azure en fonction de la phase du projet. Egalement, le contrat garantit la disponibilité de l’équipe de support technique Windows Azure 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et 365 jours par an, pour anticiper, diagnostiquer et aider à résoudre les éventuels problèmes de production.

Concrètement, l’équipe Support Premier est intervenue dès l’amont du projet afin de réaliser des simulations sur la base d’hypothèses de fréquentation du site et aider ainsi son client à dimensionner la plateforme et en estimer les coûts. ricardo groupe a ensuite fait valider la conception de son application par les experts de Microsoft et, un mois avant la mise en ligne, Microsoft Services l’a accompagné dans la mise en place d’une plateforme de tests de charge Visual Studio sur Windows Azure pour valider la capacité de l’application à tenir la charge. A cette occasion, plusieurs scénarios « acheteurs » et « vendeurs » ont été déroulés pendant une semaine, qui ont permis de valider les hypothèses de trafic. Microsoft Services a ainsi pu contrôler de manière proactive la capacité à monter en charge de l’application en vérifiant que sa conception tirait pleinement profit de tous les avantages de Windows Azure, notamment en termes d’élasticité.

Totalement sécurisé, ce contrôle, baptisé RaaS (Risk Assessment Program as a Service), permet à une entreprise de récolter elle-même l’ensemble des données d’audit d’un produit Microsoft (Windows Azure, donc, mais aussi SQL Server, ActiveDirectory, System Center…) et de les envoyer à l’éditeur via Internet afin de permettre leur analyse.

Un lancement réussi et une nouvelle source d’inspiration
« Jamais une mise en production ne s’est aussi bien passée ! ». Par ces mots, Vincent Salard résume le succès du projet. En ligne le 10 décembre 2012, le site a répondu aux attentes de la société en termes de trafic et de fonctionnement. « L’enjeu était d’autant plus important que nous avions investi des millions en campagne publicitaire pour le lancement. Un crash était tout simplement inenvisageable », ajoute le chef de projet.

« Le projet de QXL Ricardo était très ambitieux. De la validation des choix techniques à l’analyse détaillée du comportement de la plateforme pendant les tests de charge, en passant par une revue des bonnes pratiques Microsoft et par une réactivité garantie en cas d’incident en production, notre travail dans le cadre de l’offre Premier Support for Windows Azure a été d’accompagner l’équipe projet pour que cette ambition devienne une réalité », résume Benjamin Talmard, responsable de l’offre Premier Support for Windows Azure chez Microsoft Services.

Fort de cette première expérience, ricardo tire déjà les leçons de ce projet. Tous ses indicateurs démontrent qu’un déploiement interne aurait couté beaucoup plus cher. « La différence est simplement énorme. Sans compter que les développements peuvent être mutualisés, poursuit Vincent Salard. Une des filiales du Groupe a déjà récupéré le fruit de nos travaux pour mettre son propre site en ligne sur Windows Azure. Enfin, ne pas avoir à prendre en compte l’infrastructure matérielle et réseau permet de dégager du temps pour se concentrer sur le métier. Résultat, ce premier projet nous a beaucoup fait réfléchir, notamment sur des problèmes que nous rencontrons avec nos propres datacenters, et nous comptons bien exploiter nos nouvelles compétences sur Windows Azure pour les résoudre ».

exerg-ricardolino.jpg

Problématique

  • Remplacer le site existant par une nouvelle application afin de renforcer la présence du Groupe sur le marché des petites annonces en ligne.
  • Déployer le nouveau site en moins de quatre mois, avec les contraintes de disponibilité et de montée en charge.

Bénéfices

  • Un coût attractif comparé à un déploiement interne
  • La gestion des pics de charge saisonniers
  • L’optimisation des performances et l’évolutivité de la plateforme
  • Le respect des délais très serrés
  • La validation de l’utilisation des bonnes pratiques de Microsoft
  • L’acquisition de nouvelles compétences
  • L’accès à l’expertise de l’éditeur sur les technologies et produits utilisés
  • L’accélération, la sécurisation et la diminution des coûts du projet grâce à l’organisation des bons services d’accompagnement au bon moment