Generali divise par quatre son datacenter avec la virtualisation

Réduire d’un facteur quatre l’occupation au sol de ses 700 serveurs et en externaliser l’hébergement chez un prestataire, tel était le projet qui a orienté Generali vers une consolidation massive placée sous le signe de la virtualisation.

Témoignage

« En évitant de faire un choix définitif, nous nous sommes offerts la possibilité de nous familiariser avec les deux principaux hyperviseurs du marché. Aujourd’hui, nous attendons la disponibilité de Microsoft Hyper-V. Si ce successeur de Microsoft Virtual Server tient toutes ses promesses, il pourrait être déployé sur l’ensemble de notre parc de serveurs » confie Jean-Paul Amoros, directeur de la production de Generali.

Comptant plus de 6 000 000 de clients et 560 000 entreprises et professionnels, Generali – deuxième assureur généraliste sur le marché français – a réalisé en 2006 un chiffre d’affaires de 14,2 milliards d’euros et poursuit son avancée dans l’Hexagone grâce à une dynamique interne soutenue. Le projet de virtualisation de l’ensemble de la production informatique du groupe Generali a été déclenché par un programme global de rénovation du datacenter. En l’occurrence, la décision a été prise début 2007 de répartir sur une partie de l’actuel datacenter et vers une salle physiquement mieux sécurisée, gérée par un prestataire d’hébergement, le fonctionnement de quelque 700 serveurs stand-alone, dont 15 clusters Microsoft. Les deux tiers de ces machines tournent sous Windows, les autres essentiellement sous Unix. Spectaculaire, l’objectif était de passer d’une occupation au sol de près de 800 m2 (dont la moitié consacrée aux serveurs Windows) à seulement 200 m2.

Problématique

L’objectif pour l’assureur était de rénover une infrastructure comptant  700 serveurs afin de réduire sa taille d’un facteur quatre, tout en confiant son hébergement à un prestataire spécialisé. Par ailleurs, Generali cherchait à opérer une réduction de ses coûts de possession et de maintenance et à améliorer la réactivité aux demandes de déploiement de nouveaux services.

Bénéfices

Les objectifs du projet de rénovation du datacenter ont été atteints en termes de réduction de l’occupation au sol, de consommation électrique, de charge sur les équipes et d’amélioration de la disponibilité. La réactivité aux demandes de déploiement a été améliorée grâce à la mutualisation des processus d’achats et d’installations de serveurs physiques.

Consulter les autres témoignages

Par secteur d'activité

Par thème

Par produit

Par effectif de l'entreprise