Le Conseil d'Etat réalise la migration de deux millions de dossiers pour un meilleur service aux usagers

Pour faire évoluer les applications de gestion des dossiers du contentieux administratif vers un service de téléprocédures en ligne, le Conseil d'Etat a choisi l'environnement Windows Server 2003. L'objectif est triple : offrir un meilleur service aux usagers, faciliter l'administration du système d'information et assurer son évolutivité et sa pérennité pour les années à venir.

Témoignage

« Par rapport à notre ancien système, nous avons divisé par dix le temps de réponse des transactions sur nos nouvelles machines dotées de ce système d'exploitation », précise  Joseph Ohayon, le DSI.

Le Conseil d'Etat est le conseiller du gouvernement. Il examine les projets de loi et d'ordonnance, avant que ceux-ci ne soient soumis au Conseil des Ministres, ainsi que les projets de décret. Sa mission est aussi d'émettre un avis sur la régularité juridique des textes, sur leur forme et sur leur opportunité administrative.
Au total, c'est par millions que se dénombrent les documents - requêtes, mémoires, mises en demeure, avis d'audience, décisions, etc. - dont les greffes assurent la réception ou l'envoi.
Depuis 1996, le Conseil d'Etat utilise l'application Skipper (Système Kiosque Informatisé pour l'Enregistrement des Requêtes), l'outil sous Unix de gestion du contentieux administratif. Les 42 juridictions utilisent cet outil avec leur propre infrastructure informatique.

Problématique

Offrir un meilleur service public aux citoyens et disposer d'une plate-forme évolutive pour les intégrations futures en particulier les téléprocédures.

Bénéfices

  • Facilité d'administration et de déploiement
  • Meilleure intégration pour les évolutions à venir
  • Plate-forme pérenne
  • Environnement robuste et fiable

Consulter les autres témoignages

Par secteur d'activité

Par thème

Par produit

Par effectif de l'entreprise