Cimes, une puissance d’avance dans la simulation numérique

Pour répondre au besoin croissant de puissance de calcul des industries de pointe en matière de simulation numérique, la société Cimes a déployé début 2007 un cluster de calcul à base de serveurs lames à processeurs double cœur Intel Xeon sous Microsoft Windows Compute Cluster Server 2003.

Témoignage

« La solution d’infrastructure pour clusters de calcul Microsoft Windows Compute Cluster Server 2003, couplée aux processeurs Intel Xeon, permet à des PME de petite taille de bénéficier d’une puissance de calcul jusqu’à présent inaccessible pour des raisons de coût tout en se démarquant des autres environnements par sa facilité d’exploitation et d’utilisation » souligne Arcangelo Schena, directeur commercial de la société Cimes.

Spécialisée dans la simulation numérique, la société Cimes a été créée en 1989. C’est aujourd’hui un acteur important de ce secteur en plein essor. Ses atouts : une équipe d’ingénieurs pluridisciplinaire et un environnement technique de dernière génération. Parmi ses clients figurent des groupes d’envergure mondiale pour lesquels la simulation joue un rôle essentiel dans les différentes phases de conception et de réalisation de nouveaux projets. Aujourd’hui, que ce soit sur le secteur ferroviaire, automobile ou du génie civil, l’évolution rapide des technologies et des normes de sécurité se traduit par des modèles de plus en plus lourds et complexes. Pour répondre à la taille croissante des modèles éléments finis, tout en réduisant les délais de traitement, la société Cimes a misé sur la puissance de calcul, estimant que la compétition se jouait désormais sur la réactivité et l’engagement à long terme sur des délais en tenant compte d’un besoin croissant de puissance de calcul.

Problématique

Afin de faire face à la concurrence des pays « low cost » et anticiper l’évolution rapide des besoins de calcul des industries de pointe en matière de simulation numérique, Cimes a décidé de déployer un cluster à base de serveurs lame exploité par un système d’exploitation 64 bits multiprocesseurs et de réduire ainsi les temps de calcul pour tirer pleinement parti des logiciels métier.

Bénéfices

En termes de bénéfices, la mise en place de la solution a permis de réduire le temps de calcul de 80 %, et d’accroître l’autonomie et la productivité des ingénieurs. L’utilisation des logiciels de calcul multiprocesseurs est à présent optimisée et le schéma de production a gagné en souplesse et en réactivité. Enfin, les coûts d’exploitation ont été considérablement réduits.

Consulter les autres témoignages

Par secteur d'activité

Par thème

Par produit

Par effectif de l'entreprise