Grenoble Ecole de Management enrichit la formation de ses étudiants et leurs chances d’être recrutés avec la certification Microsoft Office Specialist

En proposant à ses étudiants de passer la certification « Microsoft Office Specialist », Grenoble Ecole de Management complète la formation de base de ses futurs managers avec une compétence essentielle pour leur vie professionnelle. Elément tangible sur un CV, cette certification est en effet la preuve d’une expertise qui arrive en seconde position au palmarès des compétences les plus recherchées par les entreprises (1) et augmente significativement les chances des jeunes diplômés d’être recrutés.

Témoignage

Depuis 30 ans, Grenoble Ecole de Management (GEM) occupe une place prépondérante dans le paysage des grandes écoles de commerce et de management françaises et internationales. Son expertise dans le management de la technologie et de l’innovation fait de GEM une école dans laquelle le futur se construit chaque jour.

Dans cette perspective, l’Ecole a dès 2005 proposé la certification Microsoft Office Specialist (MOS) à ses étudiants de première année, en complément d’une formation sur les outils bureautiques. Quelques années plus tard, cet examen est devenu obligatoire, l’école étant convaincue que la certification constitue un élément différenciateur pour ses futurs diplômés.

Valoriser des compétences très recherchées
« La suite Office est très présente en entreprise, explique Béatrice Nerson, Directrice adjointe de GEM à l’origine de la mise en oeuvre de cette certification. Excel, notamment, est l’un des outils du travail quotidien des managers. Les étudiants d’école de management sont des diplômés plutôt généralistes, ils se spécialisent tous dans divers domaines et répondent bien aux besoins des entreprises en France et à l’international. Mais il est important de pouvoir se différencier et de garantir son niveau de compétences sur Excel. Une simple ligne sur le CV qui dit que l’on maîtrise Excel n’est pas une garantie ».

Gestions de données, élaboration de tableaux de bords, manipulation de statistiques… Les entreprises ont besoin de vérifier et d’avoir des certitudes quant aux compétences réelles de leurs futurs managers sur Excel selon la Directrice Adjointe de GEM. « La certification atteste de ce niveau de compétence, comme le TOEIC (Test of English for International Communication) pour l’anglais. Même si l’outil ne peut être maitrisé à 100 %, MOS permet de garantir une grande autonomie, une capacité à trouver la bonne méthode et à être efficace ».

photp-esc-grenoble.png
« Il est important de pouvoir se différencier et de garantir son niveau de compétences sur Excel. Une simple ligne sur le CV n’est pas une garantie ».
Béatrice Nerson, Directrice adjointe

La certification MOS et Student Advantage

En 2005, la certification MOS était réservée aux étudiants de première année qui avaient obtenu les meilleurs résultats au partiel de fin de semestre sur Excel, soit environ 80 personnes. Depuis quatre ans, elle est devenue obligatoire pour tous les étudiants de première année, soit environ 600 personnes. Très positifs, les retours des entreprises et des diplômés ont en effet amené l’école à systématiser cet examen qui fait aujourd’hui partie intégrante du module et compte pour 30% dans la note finale. Les étudiants qui rejoignent l’école en seconde année ont aussi la possibilité de passer la certification, ainsi que tous les volontaires qui le souhaitent. Au total, GEM consomme environ 1 000 tests MOS par an.

Côté organisation, GEM, qui est membre du programme de formation en ligne de Microsoft, IT Academy, s’est appuyée sur un représentant en France de Certiport, l’organisme international qui met en oeuvre la plateforme Internet dédiée aux tests de certifications en ligne et fournit les coupons de certifications aux sociétés de formation délivrant les examens associés. Les étudiants sont invités en début d’année à configurer leur ordinateur en vue de l’examen, procédure qui consiste essentiellement à vérifier la version d’Excel en place et à installer un logiciel fourni par Certiport pour lancer l’examen. « Cela demande un peu d’organisation mais globalement tout se passe plutôt bien », précise Béatrice Nerson.

Outre le module de tronc commun de bureautique, la préparation à l’examen repose sur un entraînement en auto-formation. En moyenne, selon les profils de chaque étudiant, cette préparation nécessite entre 20 et 80 heures de travail. Pour simplifier le processus et entériner l’importance des outils bureautiques dans la formation de ses étudiants, l’école a adhéré à Student Advantage pour Office 365. Ce programme permet l’accès à la version ProPlus d’Office 365 à coût zéro pour les étudiants pendant toute la durée de leur scolarité.

Enfin, si GEM a rendu obligatoire la certification sur Excel, considérant que c’est l’outil le plus utilisé par ses futurs diplômés, l’école offre également aux volontaires la possibilité de passer les certifications PowerPoint et Word.

Un avantage pour les étudiants, l’école et les entreprises
Sur les 600 étudiants de première année qui passent l’examen, seulement la moitié obtient la certification. Un taux que Béatrice Nerson explique très simplement : « tant qu’ils n’ont pas travaillé en entreprise, les étudiants ont du mal à se rendre compte de l’utilité de la démarche. Résultat, certains se disent réfractaires aux outils bureautiques et n’arrivent pas à obtenir le score nécessaire. C’est pourquoi nous leur offrons la possibilité de repasser l’examen et en général, après leurs premières expériences en entreprise, ils sont beaucoup plus motivés ».

Pour la Directrice adjointe, l’intérêt de la certification ne fait aucun doute, tant pour l’école (elle contribue à la valorisation de son image de marque) que pour les étudiants et les entreprises : « la certification MOS est reconnue par les entreprises. Dès lors, il est clair que cette ligne sur le CV joue en faveur de l’étudiant qui la possède lors d’un entretien de recrutement pour un stage ou un emploi, souligne Béatrice Nerson. C’est un élément différenciateur et une aide réelle à l’entrée dans la vie active. D’ailleurs, quand on demande à un jeune diplômé ou à un étudiant en stage : "qu’est-ce qui, en sortant de l’école, vous est le plus utile ?", spontanément, avec un grand sourire, ils répondent à 90% : Excel et la certification. Preuve que nous avons fait le bon choix ! ».


 (1) Source : étude IDC « Top Skills Comparison », oct. 2013

Problématique

  • Augmenter les chances de recrutement des jeunes diplômés en rendant la certification MOS obligatoire pour tous les étudiants de première année et sur la base du volontariat pour les autres
  • Renforcer et valoriser l’expertise des futurs diplômés en management sur des outils qu’ils seront amenés à utiliser dans leur vie professionnelle

Bénéfices

  • Une expertise indispensable pour la vie professionnelle des futurs diplômés
  • Un avantage pour les entreprises qui disposeront ainsi de managers plus efficaces
  • Une valorisation de l’image de marque de l’école

Consulter les autres témoignages

Par secteur d'activité

Par thème

Par produit

Par effectif de l'entreprise