Le Cnerta simplifie le déploiement et l’administration de ses serveurs

Sur le point de migrer quelque 700 serveurs vers Windows Server 2008, le Centre national d'études et de ressources en technologie avancée (Cnerta) vise avant tout une optimisation incontestable du déploiement et de l’administration à distance.

Témoignage

« Grâce à cette première expérience, nous avons pu évaluer le potentiel de Windows Server 2008 et dès que ce premier projet de migration sera terminé, nous envisageons de mutualiser les travaux menés pour l’architecture des établissements afin de faire évoluer la plate-forme Citrix qui doit être revue pour une meilleure disponibilité de services » explique David Séverin, Responsable de l'unité Développement et Exploitation d'outils informatiques au Cnerta.

Le Cnerta conduit depuis 1980 des activités d'ingénierie informatique auprès des quelques 500 établissements de formation agricole sous tutelle du ministère de l'Agriculture et de la Pêche. Entité de l’institut Eduter, le Cnerta a pour principal objectif d'aider les établissements d'enseignement agricole à intégrer l'usage des technologies de l'information et de la communication au sein de leurs pratiques. Au fil des années, le Cnerta s’est très largement diversifié et professionnalisé. Il rassemble aujourd’hui les compétences de près d’une quarantaine d’ingénieurs, d’analystes développeurs, administrateurs réseaux et systèmes, techniciens de maintenance et graphistes. Depuis le début de l’année 2007, le Cnerta envisageait une migration des serveurs hébergeant les applications de gestion administrative (LGA) utilisées par les établissements parmi lesquelles l’application Libellule. Cette application est principalement destinée à la gestion des élèves. Au total, elle est utilisée par 4 000  à 10 000 personnes selon les modules et permet de gérer toutes les activités relatives aux élèves, aux bourses, notes, etc. La plupart des établissements gèrent leurs applications sur deux serveurs hébergés en local : un premier assure les traitements, le second se charge des données. Au total, cette migration concernait donc 710 serveurs répartis à travers l’Hexagone et les Dom-Tom.

Problématique

Les applications LGA étaient hébergées sur des serveurs sous Windows Server 2000, or la plupart des machines étaient à bout de souffle. Il était de plus en plus difficile d’assurer l’installation automatisée des configurations sur les nouvelles configurations matérielles .Windows Server 2000 arrivant également en fin de vie, une migration s’imposait. Après avoir envisagé Windows Server 2003 c’est Windows Server 2008 qui a été retenu.

Bénéfices

Grâce à Windows Server 2008, l’administration et le déploiement des serveurs gagnent en simplicité. La fonction EasyPrint améliore la gestion des drivers. Les performances sont optimisées, notamment sur la partie Terminal Services. Les appels au support ont par ailleurs été réduits.

Consulter les autres témoignages

Par secteur d'activité

Par thème

Par produit

Par effectif de l'entreprise