L’institut Notre-Dame de France, à Malakoff (92), place des tablettes Windows 8 hybrides au cœur de son cartable numérique

Alléger le cartable des élèves, les familiariser avec les nouvelles technologies mais aussi repenser la relation élève-enseignant : Alain Bossard, le chef d’établissement et directeur du collège Notre-Dame de France ne manque pas d’arguments pour justifier son choix de doter les élèves de 6ème d’une tablette Windows 8.

Témoignage

Cela commence comme un cours normal : « asseyez-vous, s’il vous plaît », demande calmement le professeur de mathématiques. Mais la suite est moins conventionnelle : « et sortez vos tablettes ». Ici, à l’Institut Notre-Dame de France, à Malakoff, en banlieue parisienne, les élèves de la « 6ème Numérique » ont depuis longtemps pris le pli de sortir leur tablette tactile Windows 8 en lieu et place de leurs livres et cahiers.

« Quand on est face à un monde de jeunes, on doit prendre en compte les outils dans lesquels ils baignent de façon quotidienne, explique celui qui est à l’origine de ce projet : Alain Bossard, le chef de l’établissement. Mais l’histoire, c’est aussi d’amener les enfants vers une forme d’intelligence, qu’ils s’approprient les outils, les méthodes de communication… Qu’ils s’approprient aussi une manière de s’ancrer dans la société ».

Au-delà de l’objectif éducatif, le choix de l’outil s’est assez rapidement imposé. Plus légère, plus pratique, la tablette Windows 8 permet de consulter les contenus pédagogiques (livres de cours, exercices…) plus rapidement, plus facilement et, surtout, de façon plus ludique pour les élèves. « La tablette a mis une pléthore d’outils à ma disposition, s’enthousiasme le professeur de SVT Julien Mattard. On peut photographier un microscope, importer la photo, la traiter, la légender… On n’a plus besoin de passer par le dessin scientifique, qui pouvait être long et fastidieux ». « On peut surligner des passages d’un livre à l’écran, ajoute le jeune Mickaël. Dans un vrai livre, on ne peut pas, sinon, ça le dégrade ».

« La tablette a mis une pléthore d’outils à ma disposition, s’enthousiasme le professeur de SVT Julien Mattard. On peut photographier un microscope, importer la photo, la traiter, la légender… On n’a plus besoin de passer par le dessin scientifique ».

photo-ndfmalakoff.png
« La tablette hybride combine l’usage du tactile, que les enfants utilisent au quotidien dans leur environnement familial, et l’usage du clavier, qui leur sera indispensable dans leur vie professionnelle future ».
Alain Bossard, Chef d’établissement et Directeur du collège

« Nous voulions un système d’exploitation connu de tout le monde, ajoute aussi Samy Laribi, professeur de mathématiques et professeur principal de la 6ème Numérique. Les enfants connaissent Microsoft, ils connaissent Windows… Les enseignants aussi ».
Résultat ? « Les parents constatent que les notes sont meilleures, que la relation de l’enfant à l’ordinateur est tout autre… En somme, que l’ordinateur apporte plus de valeur que de défaut », sourit Alain Bossard. Ce que confirme Céline, la maman d’Amaury, élève de 6ème Numérique : « ça a donné un sens à l’apprentissage… C’est vraiment incroyable l’évolution que l’on a connue avec notre fils ».

Problématique

Concevoir un cartable numérique pour alléger le cartable de l’enfant et créer de nouveaux usages pédagogiques.

Bénéfices

  • Une adoption immédiate des élèves et des enseignants
  • Plus de motivation de la part des élèves
  • La satisfaction des parents

Consulter les autres témoignages

Par secteur d'activité

Par thème

Par produit

Par effectif de l'entreprise