Ce que nos clients disent : principales tendances pour 2014 concernant les entreprises

Ce que nos clients disent : principales tendances pour 2014 concernant les entreprises
Lors de mes voyages, je discute avec différents clients issus de tous les secteurs et du monde entier, des fabricants européens aux revendeurs asiatiques en passant par les hôteliers d'Amérique latine. À l'approche de l'année 2014, certains thèmes clés ont été abordés lors de ces conversations. Il s'est agi là d'échanges constructifs sur la nature des nouveaux besoins des consommateurs et l'avenir du secteur des technologies. Par conséquent, quelles tendances votre entreprise doit-elle anticiper pour 2014 ? Voici quelques-uns des éléments déterminants :
Quand Internet transcende la réalité. Nous connaissons tous le défi lié au Big data, à savoir la prédominance des données et des questions liées à leur volume, débit et diversité. Des études confirment la conclusion à laquelle bon nombre d'entre vous sont parvenus : le volume des données échangées chaque seconde sur le Web dépasse le volume total de données d'il y a 20 ans. Désormais, tandis que les clients déploient de plus en plus de capteurs et d'appareils à tous les niveaux de leurs activités, l'explosion des données ne fait que commencer. Le concept d'« Internet des objets » constitue un sujet de conversation palpitant lors de mes discussions avec les clients. Beaucoup d'entreprises découvrent l'efficacité des appareils connectés en matière de prise de décisions avisées. L'hôpital allemand de pointe Siloah St. Trudpert Klinikum, qui a conçu un système destiné à l'intégration des appareils chirurgicaux, machines et sources de données afin d'améliorer les soins administrés aux patients, en est un excellent exemple. Toutefois, il est tout aussi important de faire en sorte que les entreprises analysent les bons ensembles de données, en assimilant une partie d'entre elles en temps réel et en stockant le reste des informations sur un appareil, ou bien en permettant la communication entre machines. Cette stratégie, qui consiste en la distinction des données qui doivent être assimilées ou ignorées, est la concrétisation de « L'Internet des objets ». Voilà l'un des grands enjeux de 2014.
« BYOD inversé. » La plupart d'entre nous ont déjà eu l'occasion de voir comment un environnement de travail mobile estompe la frontière entre sphères professionnelle et privée. Les employés mobiles d'aujourd'hui ne dépendent plus d'un ordinateur de bureau classique. Ils jonglent entre différents appareils tout au long de leur journée de travail dans l'optique de pouvoir accéder à leurs paramètres, données et applications à tout moment. Forrester estime que près de 80 % des employés travaillent hors du bureau et que 29 % de l'ensemble des effectifs sont considérés comme des spécialistes de l'information « actifs en permanence ». Cette tendance, auparavant appelée « BYOD » (Bring your own device), est en train de s'inverser. Les clients trouvent les appareils d'entreprise sécurisés si performants que certaines organisations déploient de manière centrale des solutions de mobilité qui s'avèrent aussi efficaces pour le travail que pour les loisirs. Delta Airlines, par exemple, a déployé 19 000 Nokia Lumia 820 destinés aux agents de bord et a équipé 11 000 pilotes d'appareils Surface pour remplacer les Electronic Flight Bags. Delta s'attend à économiser 11 millions d'euros par an grâce à ces déploiements. L'année 2014 est propice à la mobilité.
Le développement de la démarche Entreprise 2.0. Voici deux ans, les clients me faisaient part de leurs inquiétudes quant à l'utilisation des technologies sociales sur leur lieu de travail ; ils considéraient ces dernières comme une source trop importante de risques et n'y voyaient aucun intérêt. Cependant, j'aborde aujourd'hui la démarche Entreprise 2.0 lors de pratiquement chacune de mes réunions. Pour beaucoup de clients, la différenciation commerciale vient de la faculté de réagir rapidement et de manière pertinente à l'évolution des impressions. Cette démarche implique de donner aux employés, quel que soit leur niveau hiérarchique au sein de l'organisation, la possibilité d'influer de manière adéquate sur les activités à l'aide d'outils permettant des connexions plus étroites entre eux et avec les clients. La plupart d'entre nous sont déjà impliqués dans une certaine forme de réseau social, notamment via Facebook, LinkedIn ou Twitter. Que se passe-t-il lorsque des entreprises parviennent à tirer profit des réseaux d'employés et de clients afin d'obtenir des informations professionnelles leur permettant de se démarquer de la concurrence ? Beaucoup de choses. À titre d'exemple, Red Robin, une chaîne américaine de restaurants servant des hamburgers gourmets, a déployé Yammer afin que l'avis des consommateurs quant aux menus proposés puissent parvenir plus rapidement au siège social de l'entreprise via des serveurs accessibles aux clients. Homogénéiser la communication interne de cette manière permet d'économiser de l'argent, d'améliorer la réactivité des entreprises et de faire en sorte qu'elles agissent de manière plus adéquate. Certaines entreprises ont même constaté une nette amélioration du moral grâce à l'ouverture et à la généralisation de la communication. . Les réseaux sociaux sont profondément ancrés dans les interactions de notre génération. Les structures capables d'adopter cette tendance en 2014 renforceront leur faculté à optimiser leurs résultats de manière avisée.
Création de nouveaux modèles d'activités grâce au Cloud. La conversation au sujet du cloud computing n'est désormais plus pétrie de possibilités mais émaillée de faits concrets. Initialement motivées par le désir de réduire leurs coûts, de nombreuses entreprises ont vu en les technologies de cloud computing un moyen de passer des charges de travail non critiques, telles que la messagerie et le stockage, à un modèle plus rentable basé dans le Cloud. Cependant, le plus grand avantage naît de l'identification et du développement de nouveaux modèles de revenus par les clients grâce au Cloud. Le Cloud constitue un moyen unique et durable de garantir la plus-value, l'innovation et la différenciation concurrentielle des entreprises ; tous ces aspects sont indispensables dans le contexte d'un marché global qui exige davantage de mobilité, de flexibilité et d'agilité ainsi qu'une qualité accrue à tous les échelons. Atea , un fournisseur d'infrastructure IT de pointe basé dans les pays baltes et nordiques qui a utilisé Windows Azure pour tirer profit d'une nouvelle opportunité commerciale contre un investissement initial minimal, en est un excellent exemple.
Instauration de moments inoubliables pour les clients. Outre ces nouvelles tendances qui façonnent et déterminent les paysages technologique et commercial, les entreprises veulent savoir comment maîtriser au mieux ces informations, données et technologies afin de s'impliquer davantage auprès de leurs clients et entretenir des relations à long terme avec ceux-ci. Étant donné que les clients sont de plus en plus avisés, informés et connectés, et qu'ils peuvent désormais accéder instantanément aux canaux d'information et aux réseaux sociaux, les entreprises doivent améliorer leur niveau de service et de support pour répondre aux besoins de plus en plus importants des clients impliqués. Des entreprises florissantes telles que Pandora sont capables d'utiliser la technologie pour faire vivre aux clients des moments inoubliables, une philosophie qui se transmet des revendeurs aux consommateurs.
Les entreprises qui souhaitent adopter les tendances clés de demain doivent savoir qu'elles parviendront au succès si elles se montrent capables de bouleverser leurs habitudes tout en exploitant les nouvelles technologies afin d'optimiser leurs résultats. Je vois 2014 d'un bon œil et je suis enthousiaste à l'idée de voir les clients Microsoft continuer d'adopter ces tendances technologiques favorisant la réussite professionnelle.