Se préparer à la consumérisation de l'IT

Microsoft a commandé un rapport de recherche il y a de cela quelques mois afin de savoir comment les entreprises considèrent la tendance à la consumérisation (« IT Managers Selectively Embrace Consumerization », Forrester Research, déc. 2010). Ce rapport éclaire sur la manière dont les entreprises intègrent les différents aspects de la consumérisation sur le lieu de travail à l'heure actuelle, et abordent les différentes perspectives pour l'avenir. En ce qui concerne la considération du défi que représente la consumérisation, il me semble que le rapport fait ressortir trois réalités importantes :
1) 95 % des responsables IT ont constaté un intérêt de la part des utilisateurs finaux envers la consumérisation. Si aucun de vos utilisateurs n'a demandé l'accès aux ressources de l'entreprise depuis un appareil personnel, vous faites partie d'une très faible minorité. Pratiquement tous les utilisateurs professionnels souhaitent se servir de leurs appareils personnels sur leur lieu de travail. Les services IT vont devoir tenir compte de ce phénomène, bien que les stratégies et pratiques en vigueur n'aient pas été conçues pour relever ce défi.
2) Les années 2011 et 2012 ont vu la plupart des responsables IT opter plus largement en faveur de la consumérisation. Tandis que 36 % des responsables IT citaient la sécurité, la conformité et la gestion comme raisons de leur désintérêt pour la consumérisation ou encore l'absence de stratégie pour la mettre en place, 40 % de ces mêmes décideurs ont signalé qu'ils avaient l'intention de revoir leurs stratégies dans les deux ans à venir. Le délai pour opérer ce changement est excessivement restreint en comparaison avec les calendriers traditionnels en matière d'IT. Cette donnée reflète, en quelque sorte, l'impact de l'accélération des cycles technologiques grand public sur l'échéancier de l'entreprise. Non seulement vous allez devoir modifier votre approche en matière de sécurité, de conformité et de gestion de l'IT pour répondre à la demande générale, mais il vous faudra y parvenir beaucoup plus rapidement que vous ne l'auriez prévu.
3) Une écrasante majorité des responsables informatiques (83 %) a opté pour la virtualisation des ordinateurs et/ou des applications afin de favoriser la mise en place de leurs programmes de consumérisation. Il s'agit là de l'un des aspects positifs qui peut aider les services IT à appréhender la consumérisation. Des outils fantastiques déjà disponibles peuvent faciliter cette transition. Vous n'allez plus pouvoir vous en passer car ils décuplent globalement l'efficacité des systèmes IT. La virtualisation des ordinateurs et des applications est essentielle, comme le sont les services de cloud computing et la capacité à garantir une gestion unifiée de l'ensemble des appareils. Tandis que vous élaborez des stratégies visant à faire coexister des ressources d'entreprise et personnelles, Microsoft System Center, VDI et les solutions de cloud computing peuvent faciliter la mise en œuvre de ces plans.
En examinant votre propre organisation IT, dans quelle mesure cette étude est-elle en phase avec vos plans d'action en faveur de la consumérisation ? Par quelles étapes votre organisation va-t-elle passer pour relever les défis en matière de sécurité, de conformité et de gestion ? Quelles nouvelles stratégies comptez-vous mettre en place ? Vos commentaires nous intéressent.
L'intégralité du rapport, ainsi qu'une multitude de ressources relatives à la consumérisation, sont disponibles à l'adresse suivante : www.microsoft.com/consumerization.
Andrew Conway
Directeur
Gestion des produits System Center