Owens & Minor : Une modernisation de l'IT qui s'autofinance

Lorsque Owens & Minor, Inc., une société de Richmond (Virginie, USA), active dans la distribution de matériel médical et chirurgical ainsi que dans la logistique dans le secteur des soins de santé, a éprouvé le besoin de transférer ses applications professionnelles vers une plateforme moins coûteuse ; elle a ainsi fait passer son code développé en interne sous Windows Server 2008. En transférant des applications, tels que son progiciel de gestion intégré (ERP) sous Windows Server 2008, Microsoft SQL Server 2008 et du matériel pour serveur, l'entreprise a mis en place une plateforme informatique nettement moins coûteuse et bien plus à même de lui permettre de s'adapter à l'évolution de ses besoins.
Nous nous sommes entretenus avec Rick Mears, premier vice-président et directeur des systèmes d'informations de Owens & Minor, concernant les nouvelles opportunités que cette modernisation de l'environnement IT a générées pour l'entreprise.
En quoi la modernisation d'un portefeuille d'applications et d'une plateforme peut-elle aider les entreprises à s'adapter rapidement aux changements grâce à un département IT plus flexible ?
Mears : L'explication fondamentale est que, si vous essayez d'utiliser vos anciennes technologies pour créer de nouveaux produits et services, dans le but de procurer une valeur ajoutée à vos clients existants ou de conquérir de nouveaux marchés, cela ne fonctionnera pas. À l'inverse, cependant, il est malvenu de mettre en place de nouveaux systèmes à chaque fois que vous créez de nouvelles activités.
En quoi votre entreprise profite-t-il de la modernisation de son portefeuille d'applications et de son infrastructure informatique ?
Mears : Nous ne sommes pas différents des autres entreprises : nous cherchons à développer de nouvelles activités et services pertinents dans le but de servir nos clients ; il faut, par ailleurs, que nos technologies nous aident à y parvenir. Notre stratégie de modernisation de l'IT consiste [non seulement] à améliorer ce que nous avons fait par le passé, mais également à développer nos capacités au-delà des marchés sur lesquels nous sommes déjà présents. Pour ce faire, lorsque nous améliorons notre infrastructure, nous nous assurons de ne pas mettre en place des systèmes cloisonnés. Nous essayons de renouveler et d'améliorer nos capacités dans un but précis : la considération globale et cohérente de l'ensemble de l'entreprise.
À titre d'exemple, l'un des domaines sur lesquels nous nous concentrons le plus est la gestion des données de référence. Nous passons en revue toutes nos activités existantes et en développement et nous tentons de rester cohérents, en ce qui concerne les clients, les produits, les fournisseurs, les tarifs et même les employés. Il s'agit là des cinq éléments pour lesquels nous voulons que les données soient homogènes et non cloisonnées. Cela nous permet de les visualiser de manière cohérente ; selon nous, ce point est essentiel pour un groupe technologique comme le nôtre. Toutes les entreprises courent toujours le risque de se retrouver avec des jeux de données différents pour chaque division, processus ou service. Notre stratégie en matière de gestion des données de référence nous permet d'éviter ce problème.
Nous investissons aussi fortement dans le commerce électronique : nous avons conçu des portails Web pour nos clients et nos fournisseurs afin d'améliorer et d'approfondir nos interactions avec ces derniers, mais également dans le but d'améliorer notre vue d'ensemble de la chaîne d'approvisionnement. Dans ce dernier domaine, il est essentiel pour nous de pouvoir compter sur une visibilité totale, de bout en bout. La modernisation de notre environnement IT et le passage à la plateforme Windows Server nous a énormément aidé à cet égard.
Pouvez-vous nous donner d'autres exemples d'avantages générés par ces efforts de modernisation ? En matière de réductions de coûts, notamment ?
Mears : L'une des qualités dont nous sommes les plus fiers en ce qui concerne notre approche est sa capacité d'autofinancement. Malgré quelques investissements financiers en amont, nos frais de fonctionnement ne s'en trouvent pas majorés, car le nouvel environnement informatique nous permet de réaliser des économies. Par ailleurs, nous avons réduit nos coûts de manière régulière depuis que nous avons transféré notre ERP d'une architecture de type mainframe vers une plateforme Microsoft, car celle-ci coûte nettement moins cher.
Nous avons également écourté les délais de commercialisation de nos nouveaux produits et services. Nous parvenons aujourd'hui à lancer bon nombre de nouveaux services, comme notre activité de logistique, en un trimestre alors qu'une année entière était nécessaire auparavant.
De quelle manière un directeur des systèmes d'information peut-il obtenir l'appui de la direction générale et, par exemple, du directeur général ou du directeur financier, pour un effort de modernisation de l'IT ?
Mears : Je pense que l'une des clés tient au fait que les frais de fonctionnement courants en matière d'IT vont aller décroissant. L'un des principaux avantages de notre approche est que ces migrations nous font passer d'une plateforme au coût total de possession élevé à une plateforme moins onéreuse. Nous n'augmentons pas nos frais de fonctionnement courants. Par ailleurs, nous avons besoin de nous diversifier, de créer de nouveaux produits et services et de conquérir de nouveaux marchés ; si votre plateforme de technologies vous permet de réduire de vos délais de commercialisation sans frais supplémentaires, cela la rend particulièrement attrayante. Nous avons démontré la validité de cette approche dans un plan d'affaires. Fort heureusement, notre direction a conscience de la valeur que représentent les technologies et elle ne cherche pas uniquement à utiliser les économies de frais de fonctionnement pour augmenter nos bénéfices. Notre entreprise comprend l'importance de l'IT dans nos efforts en matière d'innovation.
Ainsi modernisée, la dimension IT représente-t-elle davantage un facteur de changement au sein de votre entreprise ?
Mears : Elle nous a réellement permis de créer de nouveaux produits et services plus innovants, et ceux-ci font, à mon sens, de nous une entreprise de meilleure qualité et mieux à même de servir ses clients. Elle nous aide à concrétiser nos idées beaucoup plus rapidement et de manière nettement moins onéreuse.