Chercher sur le site Sécurité Microsoft
Chercher sur Microsoft.com

Prédateurs en ligne : réduire les risques

Prédateurs en ligne : réduire les risques

L'utilisation d'outils de communication sur Internet tels que réseaux sociaux, des salles de conversation ainsi que la messagerie électronique et instantanée peut exposer vos enfants à des risques de rencontre de prédateurs en ligne.

L'anonymat d'Internet veut dire que la confiance et l'intimité peut se développer rapidement en ligne. Les prédateurs profitent de cet anonymat pour tisser des relations en ligne avec des jeunes manquant d'expérience.

Les enfants pensent qu'ils sont conscients des dangers que représentent les prédateurs, mais en fait, ils sont assez naïfs quant aux relations en ligne.

Pour contribuer à la protection de leurs enfants, les parents peuvent connaître les risques liés à la communication en ligne et s'impliquer dans les activités Internet de leurs enfants.

Comment les prédateurs en ligne opèrent-ils ?

Les prédateurs en ligne font les choses suivantes :

  • Ils trouvent des enfants sur les sites de réseau social, les blogs, les salles de conversation, la messagerie instantanée, la messagerie électronique, les forums de discussion et d'autres sites Web.

  • Ils séduisent leurs cibles en leur faisant preuve d'attention, d'affection, de gentillesse et même en leur faisant des cadeaux.

  • Ils connaissent les chanteurs et les loisirs à la mode pouvant intéresser les enfants.

  • Ils écoutent les problèmes des enfants et compatissent avec eux.

  • Ils essayent de relâcher les inhibitions des jeunes en introduisant progressivement des contenus sexuels dans leur conversation ou en leur montrant des supports de sexualité explicite.

  • Ils peuvent également évaluer les enfants qu'ils rencontrent en ligne pour un futur contact en face à face.

Comment les parents peuvent-ils réduire les risques que leur enfant ne devienne une victime ?

  • Parlez à vos enfants des prédateurs sexuels et des dangers potentiels en ligne.

  • Utilisez les logiciels de contrôle parental qui font partie intégrante des nouveaux systèmes d'exploitation comme Windows 7 ou Windows Vista ou que vous pouvez télécharger gratuitement comme Paramètres Windows Live Contrôle parental.

  • Respectez les limites d'âge des sites Web de réseau social. La plupart des sites de réseau social stipulent un âge minimum de 13 ans pour participer. Si vos enfants n'ont pas l'âge recommandé pour ces sites, ne les laissez pas utiliser ces sites.

  • Les jeunes enfants ne devraient pas utiliser les salles de conversation : les dangers sont trop grands. Lorsque les enfants sont plus âgés, dirigez-les vers des salles de conversation pour enfants qui sont bien surveillées. Encouragez même vos adolescents à utiliser des salles de conversation surveillées.

  • Si vos enfants prennent part à des salles de conversation, veillez à bien connaître celles qu'ils utilisent et les personnes avec qui ils conversent. Surveillez vous-même les salles de conversation pour savoir quel genre de conversations tiennent ses utilisateurs.

  • Expliquez à vos enfants de ne jamais quitter la zone publique de la salle de conversation. De nombreuses salles de conversation offrent des zones privées dans lesquelles les utilisateurs peuvent avoir des conversations privées avec d'autres utilisateurs, mais dans lesquelles les conversations ne font plus l'objet d'une surveillance. Ces salles s'appellent « salons privés ».

  • Placez l'ordinateur connecté à Internet dans une pièce commune de la maison, jamais dans la chambre d'un enfant. Il est bien plus difficile pour un prédateur de tisser une relation avec votre enfant si l'écran de l'ordinateur est bien en vue. Même lorsque l'ordinateur se trouve dans une pièce commune de la maison, asseyez-vous avec votre enfant lorsqu'il est en ligne.

  • Lorsque vos enfants sont jeunes, ils devraient partager l'adresse électronique de la famille plutôt que d'avoir leur propre compte de messagerie. Lorsqu'ils sont plus âgés, vous pouvez demander à votre fournisseur d'accès Internet (FAI) de créer une nouvelle adresse électronique, mais les messages de vos enfants peuvent quand même encore résider dans votre compte.

  • Dites à vos enfants de ne jamais répondre à des messages instantanés ni à des messages électroniques de personnes qu'ils ne connaissent pas. Si vos enfants utilisent des ordinateurs dans des endroits échappant à votre supervision – bibliothèque municipale, école, maisons d'amis – renseignez-vous sur les systèmes de sécurité en place.

  • Si toutes ces précautions échouent et que vos enfants rencontrent quand même un prédateur en ligne, ne leur faites pas de reproches. C'est le transgresseur qui porte toujours l'entière responsabilité. Prenez des mesures décisives pour que votre enfant arrête tout contact avec cette personne.

Comment vos enfants peuvent-ils réduire le risque de devenir une victime ?

Il existe un certain nombre de précautions que peuvent prendre les enfants, notamment :

  • Ne jamais télécharger des images d'une source inconnue, elles pourraient être sexuellement explicites.

  • Utiliser des filtres à messages électroniques.

  • Immédiatement dire à un adulte si quelque chose qui s'est produit en ligne les dérange ou leur fait peur.

  • Choisir un pseudonyme sans distinction de genre et ne contenant pas de mots suggestifs sexuellement ou ne révélant pas d'informations personnelles.

  • Ne jamais révéler à une personne en ligne des informations personnelles (notamment l'âge ou le sexe) ni d'informations sur leur famille, et ne pas remplir leur profil personnel en ligne. Pour plus de détails concernant les règles relatives aux informations personnelles sur les sites tels que Windows Live Spaces ou MySpace, voir Comment aider vos enfants à utiliser les réseaux sociaux avec plus de sécurité.

  • Arrêter toute communication par messagerie électronique, toute conversation par messagerie instantanée ou toute conversation en salle si quelqu'un se met à poser des questions trop personnelles ou sexuellement suggestives.

  • Placer le contrat familial sur la sécurité en ligne près de l'ordinateur pour leur rappeler de protéger leur vie privée sur Internet.

Que faire si votre enfant est la cible d'un prédateur ?

  • Si votre enfant reçoit des photos sexuellement explicites d'un correspondant en ligne, ou s'il est victime d'une sollicitation sexuelle par message électronique ou instantané, ou par tout autre moyen électronique, contactez la police locale. Gardez toute documentation, notamment les adresses électroniques, les adresses de site Web et les journaux de conversation, pour les fournir à la police.

  • Vérifiez que votre ordinateur ne contient aucun fichier pornographique ni aucune communication à caractère sexuel, ce sont souvent des signes avant-coureurs.

  • Surveillez l'accès de votre enfant à toute communication électronique directe, telle que les salles de conversation, la messagerie instantanée et la messagerie électronique.

Source : certaines des informations ci-dessous ont été adaptées, avec sa permission, de la publication Guide parental de sécurité sur Internet du FBI.