Chercher sur le site Sécurité Microsoft
Chercher sur Microsoft.com

Protégez vos enfants de la cyberintimidation

Protégez vos enfants de la cyberintimidation

On connaît l'intimidation des victimes en face à face : à l'école, au terrain de jeu, dans les sports. Mais désormais, la cyberintimidation (ou intimidation en ligne) ouvre les portes à un harcèlement 24 h/24 par l'intermédiaire des ordinateurs, téléphones cellulaires, consoles de jeu, ou autres appareils connectés à Internet.

  • Parlez de la cyberintimidation à vos enfants. Demandez à vos enfants ce qu'ils font en ligne et encouragez-les à vous signaler tout intimidation. Promettez-leur que vous passerez à l'action pour les protéger et expliquez-leur ce que vous ferez. Rassurez-les néanmoins : vous ne réduirez pas pour autant leurs privilèges de téléphone ou d'ordinateur.

  • Gardez l'ordinateur familial dans un endroit central. Si vos enfants jouent à des jeux vidéo, gardez également les consoles de jeu connectées à Internet dans un endroit central. Les adolescents ont tellement de moyens d'accéder à Internet que placer l'ordinateur dans un endroit central n'est pas toujours efficace. Avec les enfants plus âgés, il est particulièrement important d'avoir une discussion franche.

  • Soyez à l'affût des signes d'intimidation en ligne.Par exemple, si un enfant se fâche lorsqu'il est en ligne ou s'il montre des réticences pour aller à l'école.

  • Ne tolérez pas la cyberintimidation à la maison. Dites à vos enfants qu'ils ne doivent en aucune circonstance intimider quelqu'un d'autre. Soyez clair sur les conséquences d'un tel comportement.

  • Veillez à la confidentialité des mots de passe. Recommandez instamment à vos enfants de ne jamais divulguer leurs mots de passe ou d'autres informations pouvant être utilisées pour les intimider, ni de prêter leur téléphone cellulaire ou ordinateur portable.

  • Encouragez vos enfants à se faire des amis et à s'entraider afin de se protéger les uns les autres. Les cyberintimidateurs ont moins tendance à cibler les personnes qui, selon eux, ont de fortes amitiés. Si une victime a des amis qui se rassemblent autour d'elle, l'intimidation s'arrête en général.

  • Faites-vous aider par la technologie. Activez les fonctionnalités de sécurité disponibles dans la plupart des programmes et services tels que ceux disponibles dans Windows 7, Windows Vista, Xbox LIVE.

Que faire si quelqu'un soumet votre enfant à la cyberintimidation ?

Le meilleur soutien pour un enfant victime de cyberintimidation est un soutien positif, actif, compétent et prévisible.

  • Agissez immédiatement. Votre enfant doit savoir que vous pouvez l'aider et que vous le ferez aussi. N'attendez pas de voir si les abus cesseront. Si vous pensez qu'il y a des risques physiques pour votre enfant, appelez la police immédiatement.

  • Il faut déployer tous les efforts nécessaires pour trouver le cyberintimidateur et pour le mettre devant ses responsabilités. Si l'intimidateur est un élève, pensez à le signaler à l'école. Signalez l'intimidation au site Web sur lequel cette dernière s'est produite. De nombreux services possèdent des modérateurs et des pages où signaler les abus, par exemple abuse@microsoft.com. Demandez aux opérateurs de téléphonie mobile de tracer les appels et de prendre des mesures.

  • Dites à vos enfants de ne pas répondre à la cyberintimidation ni de riposter car les cyberintimidateurs cherchent à déclencher une réaction. Ne répondez ni aux appels téléphoniques ni aux messages SMS ou commentaires (ne les lisez même pas).

  • Bloquez les cyberintimidateurs. La plupart des services Web vous permettent de bloquer toute personne dont le comportement est inapproprié ou quelque peu menaçant. Renseignez-vous auprès du service – réseau social, messagerie instantanée, téléphone cellulaire – pour en savoir plus.

  • Enregistrez les preuves. Gardez les messages SMS, les messages électroniques ou d'autres preuves de la cyberintimidation au cas où les autorités en auraient besoin.