Institutionnel   16/11/2010

Le Cloud computing réduit l’empreinte carbone des entreprises

Selon une étude Microsoft menée avec Accenture et WSP Environment & Energy, les entreprises qui font le choix du Cloud computing réduisent d'au moins 30 % leur consommation d'énergie et leur émission de dioxyde de carbone. La réduction énergétique peut même atteindre 90 % pour les PME de 100 utilisateurs.

Le Cloud computing : un bénéfice énergétique pour les entreprises, quelle que soit leur taille

Une étude Microsoft, menée en collaboration avec Accenture et WSP Environment & Energy évalue l’impact du Cloud computing sur l’empreinte énergétique des entreprises. L'étude s'est concentrée sur trois applications fréquemment utilisées dans les entreprises : la messagerie électronique, le partage de contenu et la gestion de la relation client. L'étude a ainsi comparé l'utilisation énergétique et les émissions de dioxyde de carbone par utilisateur pour Microsoft Exchange Server 2007, Microsoft SharePoint Server 2007 et Microsoft Dynamics CRM avec leurs équivalents de type Cloud : Microsoft Exchange Online, Microsoft SharePoint Online et Microsoft Dynamics CRM Online.

L'étude a évalué l'empreinte carbone d'une infrastructure de stockage, de réseau et de serveurs pour trois tailles différentes de déploiement (100, 1 000 et 10 000 utilisateurs).

  • Les résultats montrent que plus l'entreprise est petite, plus les avantages de passer au Cloud computing sont importants. Quand une PME de 100 utilisateurs décide d'évoluer vers le Cloud computing, la réduction effective de l'empreinte carbone peut atteindre 90 % en exploitant un environnement Cloud partagé plutôt que ses propres serveurs en interne.
  • Pour de grandes entreprises, l'économie est généralement supérieure à 30 % en consommation énergétique et émissions de dioxyde de carbone.
  • Dans le cas d'une grande entreprise, les résultats de l’étude montrent  que 32 % d'émissions peuvent être économisées, dans le cas par exemple d’un déploiement de 50 000 comptes de messagerie électronique vers le Cloud de Microsoft.

Les atouts du Cloud Computing à grand échelle

La baisse de la consommation énergétique et des émissions de dioxyde de carbone est due principalement aux facteurs suivants :

  • Une consommation à la demande : un grand centre d'exploitation autorise en permanence une meilleure adaptation de la capacité des serveurs à la demande.
  • La mutualisation des ressources informatiques : un vaste environnement de Cloud public est capable de servir simultanément des millions d'utilisateurs appartenant à des milliers d'entreprises à partir d'une seule infrastructure massivement partagée.
  • L’utilisation optimisée des serveurs : le taux d'utilisation des ressources des serveurs est optimisé car ils traitent de charges plus importantes. Cela revient à effectuer des traitements plus lourds avec une empreinte d'infrastructure proportionnellement plus faible.
  • L’efficacité des datacenters : par l'innovation et des améliorations permanentes, les datacenters minimisent la consommation d'énergie électrique pour une puissance de calcul donnée.

Documents relatifs

  • Cloud Computing : Microsoft franchit en France le cap du million d’utilisateurs de ses services professionnels dans le nuage

    Lire la suite

Contacts presse

i&e
Sophie TOUCHOT
Téléphone : 01 56 03 14 74
microsoft@i-e.fr


Microsoft
Béatrice Matlega
Téléphone : 01 69 86 48 33
Portable : 06 64 40 48 33
beatma@microsoft.com