De la craie à l'écran
Six mois dans la classe immersive

Retour

L’école numérique : accompagner, anticiper, innover

Pour un formateur soucieux de faire entrer l’école dans l’ère du numérique, la possibilité d’observer et de suivre des élèves dans un dispositif innovant tel que la classe immersive est une opportunité riche d’enseignements.
L’observation des gestes professionnels d’un enseignant confronté à un univers numérique atypique offre un éventail très large de pistes de formation. Les questions qui se posent au formateur sont multiples : le numérique a-t-il vocation à modifier les pratiques pédagogiques ? L’intégration du numérique dans les séances d’apprentissage implique-t-elle  une évolution des formations ? Un accompagnement des enseignants est-il nécessaire, et si oui, sous quelle forme ? (Animateurs TICE, conseillers pédagogiques de circonscription, etc.)

Dans le cas d’Issy-les-Moulineaux, une classe de l’école des Chartreux qui est entrée dans ce dispositif a bénéficié d’un appui à plusieurs niveaux :

  • L’enseignant et des animateurs TICE ont participé à l’élaboration des séances pédagogiques, à la création des supports d’activité et à la conduite de celles-ci dans la classe immersive.
  • La conseillère pédagogique départementale TICE s’est positionnée en observateur des élèves et du maître en activité, et a participé à la construction des séances pédagogiques.
  • L’inspectrice de l’Education Nationale de la circonscription a suivi le projet et l’a piloté dans ses grandes lignes.

Les observables recueillis interrogent les formateurs à plusieurs titres dans ce qui procède de l’intégration du numérique à l’école. Un dispositif tel que la classe immersive est-il duplicable dans une structure d’école et si oui, dans quelles conditions ? Les compétences visées dans les séances d’apprentissage ont-elles été plus facilement et plus durablement installées de par leur mise en œuvre dans la classe immersive ?

La pratique pédagogique de l’enseignant subit-elle une influence de cette immersion dans le numérique ? Dans l’affirmative, cette influence renforce-t-elle les orientations nationales ? Quelle place les séquences pédagogiques menées dans la classe immersive prennent-elle dans la vie de la classe : organisation à anticiper, préalable et prolongement, observation et évaluation ?

Le concept de classe immersive réalisé par Microsoft a donné lieu à une coopération entre un acteur privé et les structures locales de l’Education Nationale. Cet échange est enrichissant sur plusieurs plans : conduite du changement, action de formation, impulsion et dynamisation des usages pédagogiques liés au numérique.

Les enjeux majeurs liés à l’entrée de l’école dans l’ère du numérique sont, et les textes insistent fermement sur ce point, d’éduquer au, et par le numérique. Pour autant il convient de prendre en compte les usages personnels et individuels des élèves et des enseignants qui se développent en dehors de l’école. C’est là que la collaboration entre un acteur privé et l’Education Nationale prend tout son sens : l’Education Nationale, en effet a besoin de connaître les évolutions technologiques et d’en percevoir les grandes tendances. La classe immersive est en cela un exemple parfait.

Pour conclure, on ne peut que se féliciter de ce travail partenarial qui donne au monde de l’éducation des indicateurs riches de sens et aux éditeurs ou aux entreprises, une vision plus fine des enjeux éducatifs liés au monde du numérique.

Elisabeth Hordequin - CPD TICE 92 - 27-08-2013