Joannès Vermorel

Joannès Vermorel

Joannès Vermorel enseigne le cours Génie Logiciel et Applications Distribuées au Département d’Informatique de l’École normale supérieure de Paris. Il est ingénieur du Corps des Mines et dirige actuellement une start-up nommée Lokad.com dans le domaine de la prévision statistique.

1. Sur quelle technologie s'appuyait votre cours avant de s'appuyer sur Windows Azure ?

Le cours que j’ai repris il y a quelques années se basait initialement sur Java. Avec la sortie de .NET 2.0, j’ai basculé vers un enseignement basé sur Visual Studio 2005. Au premier semestre 2009, j’ai réécrit une fois de plus un bon tiers de mon cours pour l’orienter complètement vers le « cloud computing » en me basant sur Windows Azure et naturellement Visual Studio 2008.

2. Quand avez-vous changé et pourquoi avoir changé ?

Le premier changement de Java vers .NET a été effectué pour des raisons pédagogiques. Mes élèves à Normale Sup sont d’excellent mathématiciens, mais généralement très inexpérimentés au niveau logiciel. Il est donc critique de pouvoir leur offrir un environnement « clef-en-main » très cohérent et très puissant. J’estime que Visual Studio est le meilleur outil du marché de ce point de vue. Ensuite, l’année 2008 a mis clairement en évidence que le « cloud computing » serait un ingrédient fondamental des futures applications distribuées. Là encore, le degré d’intégration entre Visual Studio et Windows Azure a été un point clef dans ma décision d’utiliser Windows Azure dans mon cours ; car il fallait que mes élèves puissent démarrer sur le « cloud » en 2h.

3. Quel est le bénéfice pour vous ?

L’objectif de mon cours est de fournir à mes élèves un socle de connaissances solide seront lequel ils pourront appuyer leur début de carrière aussi bien dans la recherche (pour ceux qui deviendront enseignant-chercheur) que pour ceux qui iront rejoindre un éditeur logiciel. Il est critique d’illustrer le cours via des outils du marché, mais cela, sans exiger des étudiants qu’ils ne deviennent des « pro » de tel ou tel logiciel qui n’existera probablement même plus sous la même forme à la fin de leurs études dans 3 ans. De ce point de vue, Visual Studio et Azure m’ont permis d’avancer à toute allure sans perdre de temps sur des « contingences techniques ».

4. Quel a été le retour de vos étudiants ?

Mes élèves remplissent une fiche d’évaluation à la fin du semestre qui est remise à l’administration de l’Ecole. La synthèse anonyme que je reçue de la part de l’administration était très positive. Notamment, un certain nombre d’étudiants ont reconnu qu’en tant que « pro-Linux », ils avaient beaucoup de doutes au départ sur la pertinence de ce choix pédagogique, mais qu’au final, ils avaient découvert une profondeur dans les technologies Microsoft qu’ils ne suspectaient absolument pas.

Agenda

Venez nous rencontrer à l'université d'été LUDOVIA qui aura lieu à Ax-les-thermes du 25 au 28 août 2014. L'équipe Microsoft Education sera ravie d’échanger avec vous à cette occasion !

En savoir plus

Témoignages

13 000 tablettes tactiles Windows 8.1 forment les lycéens de la région Nord-Pas de Calais aux métiers de demain.

En savoir plus

Actualitice

L’équipe de Microsoft Education France et l’agence de presse spécialisée sur l’éducation AEF ont décidé de proposer gratuitement aux internautes un espace d’échanges et de contributions.

En savoir plus