REALISEZ VOS RÊVES LES PLUS FOUS

Thème d’Imagine Cup 2012 : Les Objectifs du Millénaire pour le Développement

L’édition 2012 d’Imagine Cup a choisi la thématique suivante : « Imaginez un monde où la technologie nous aide à répondre aux enjeux les plus cruciaux de notre société ».


Cette thématique est volontairement très large. Elle permet à toutes les sensibilités de s’exprimer, quel que soit leur centre d’intérêt : que vous décidiez de contribuer au commerce équitable, à la préservation de la biodiversité, à la réduction de l’effet de serre, l’accès à l’éducation pour les populations défavorisées (handicap, pauvreté…) ou à la promotion de l’égalité des chances entre les hommes et les femmes, vous pourrez vous exprimer à travers Imagine Cup.

Dans votre démarche pour réfléchir à la meilleure façon d’agir, l’Organisation des Nations Unies nous offre un cadre de réflexion. Les plus grands spécialistes des enjeux planétaires se sont réunis sous l’égide des Nations Unies et ont abouti à une déclaration de principe : les 8 Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). Ce sont 8 objectifs à atteindre afin de permettre à l’ensemble de l’Humanité de gagner en qualité de vie et de se développer de manière durable. Ces 8 objectifs constituent le schéma directeur pour permettre à de faire du XXIème siècle celui de l’avènement d’un monde meilleur pour l’Humanité dans son ensemble.



Chez Microsoft, nous pensons que les nouvelles technologies en général et le logiciel en particulier ont un rôle majeur à jouer dans ces efforts pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement, tout comme elles ont déjà joué un rôle majeur dans le développement et la croissance récente des sociétés humaines.


Cependant, les 8 Objectifs du Millénaire pour le Développement ne sont qu’un guide, qu’une référence afin de commencer à réfléchir, ce n’est qu’une grille d’analyse et il vous appartient de choisir une cause que vous souhaitez défendre, qui a du sens pour vous et qui vous motive. Ne vous arrêtez surtout pas à ces 8 objectifs ! Au travers de votre participation à Imagine Cup, vous pouvez aujourd’hui faire d’une grande cause la vôtre et développer une solution qui apportera votre contribution à sa résolution. Vous pouvez compter sur le soutien de Microsoft dans votre démarche. C’est la logique d’Imagine Cup.


Vous pouvez trouver dans cette section la présentation des OMD par l’organisation des nations unies. Encore une fois, laissez ces grandes problématiques vous inspirez et vous aider à prendre la mesure de ce que nous devons faire pour nous montrer à la hauteur. Mais la cause que vous choisirez, qu’elle figure ou non dans les OMD, sera la vôtre pour votre participation à Imagine Cup.



OBJECTIF 1 - Réduire l'extrême pauvreté et la faim


L’extrême pauvreté est la réalité quotidienne de 1,4 milliard d’êtres humains qui vivent avec moins de 1,25 dollar par jour. Disette et malnutrition se répartissent presque également : plus de 920 millions de personnes n’ont pas assez à manger pour satisfaire leurs besoins quotidiens.


Dans le cas des jeunes enfants, ce déficit peut être dangereux parce qu’il retarde leur développement physique et mental et menace leur survie. Plus du quart des enfants de moins de 5 ans des pays en développement sont mal nourris. Il est possible de surmonter la pauvreté et la faim.


En Asie, la pauvreté a reculé de façon spectaculaire : le nombre de personnes qui vivent avec moins de 1,25 dollar par jour a baissé de près de 400 millions entre 1990 et aujoud'hui, décennie de croissance économique rapide.


Dans plus de 30 pays, la faim a été réduite d’au moins 25 % en 10 ans. Quatorze de ces pays se trouvent en Afrique subsaharienne, région la plus durement touchée par la faim et la malnutrition.



OBJECTIF 2 - Assurer l'éducation primaire pour tous


C’est l’éducation qui permet de choisir la vie que l’on mènera et de s’exprimer avec confiance dans ses relations personnelles, son milieu et son travail. Les 69 millions d’enfants d’âge à être scolarisés dans le primai re qui ne vont pas à l'école se voient refuser l’exercice d’un droit fondamental. Il s’agit surtout d’enfants de familles pauvres, dont la mère, le plus souvent, n’a pas fréquenté l’école non plus.


Ce gaspillage de potentiels ne touche pas seulement les enfants car l’éducation, notamment celle des filles, comporte des avantages sociaux et économiques pour l’ensemble de la société. Une femme éduquée a de meilleures perspectives économiques et participe davantage à la vie publique. Si elle est mère, elle tend à avoir des enfants moins nombreux mais en meilleure santé, qui ont plus de chances d’aller à l’école.


Tous ces points positifs sont autant d’armes contre le cercle vicieux de la pauvreté. Cinq régions approchent de l’enseignement primaire universel. Mais pour qu’elles atteignent cet objectif, il faudra renforcer considérablement l’action entreprise en Afrique subsaharienne, en Asie du Sud et en Océanie.


Dans ces régions et ailleurs, il faut aussi s’efforcer, tout en les scolarisant, de maintenir les enfants à l’école, surtout les plus difficiles à atteindre, et de leur donner une éducation de qualité.



OBJECTIF 3 - Promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes


L’égalité des sexes, qui est inscrite dans les droits de l’homme, est au cœur de la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement. Sans elle, on ne pourra vaincre ni la faim, ni la pauvreté, ni la maladie.


C’est dire que l’égalité doit être réelle à tous les niveaux de l’enseignement et sur tous les lieux de travail, et que la maîtrise des ressources et la représentation dans la vie publique et politique doivent être également partagées. Parvenir à la parité dans l’enseignement – à l’école primaire et au-delà – est une condition préalable à la pleine participation des femmes à la vie sociale et à l’économie mondiale.


Dans trop de pays, les filles sont des laissées pour compte. Parmi les nombreux avantages qu’offre un enseignement de qualité, il y a la sécurité qui s’attache au travail rémunéré. Or, les femmes sont trop souvent reléguées dans des emplois précaires et mal payés. Bien que leur place dans les emplois non agricoles rémunérés ait augmenté, elles restent une petite minorité dans les emplois salariés dans beaucoup de régions, tout en étant surreprésentées dans le secteur informel de l’économie.


Donner aux femmes un pouvoir égal d’intervention dans les décisions qui influent sur leur vie, du sein de la famille aux instances les plus élevées du gouvernement, c’est leur donner la clef de leur autonomie. Or, bien que leur représentation dans les parlements nationaux augmente régulièrement depuis 1990, elles n’occupent encore que 19 % des sièges parlementaires dans le monde.



OBJECTIF 4 - Réduire la mortalité infantile


La mort d’un enfant est toujours un événement tragique. Près de 8,8 millions d’enfants meurent chaque année (c’est-à-dire 24 000 par jour) avant d’atteindre l’âge de 5 ans. Ils vivent pour la plupart dans des pays en développement et meurent d’une maladie ou d’un ensemble de maladies qui auraient pu être prévenues ou guéries à peu de frais avec les moyens dont on dispose déjà. Parfois, ces décès sont dus simplement au manque d’antibiotiques pour soigner une pneumonie, ou de sels de réhydratation pour mettre fin à une diarrhée.


La malnutrition est présente dans plus de la moitié des cas. La mortalité des enfants est étroitement liée à la pauvreté : les progrès des taux de survie des enfants de moins d’un an et de ceux de moins de 5 ans sont les plus lents dans les pays pauvres et dans les tranches les plus pauvres de la population des pays riches.


La solution du problème passe par l’amélioration des services de santé publique, notamment les équipements d’adduction d’eau et d’assainissement. L’enseignement, notamment quand il touche les filles et les mères, est aussi un moyen de sauver des vies d’enfant.


Relever le niveau de revenu n’est pas non plus inutile mais les résultats restent maigres si les services nécessaires n’atteignent pas ceux qui en ont le plus besoin.



OBJECTIF 5 - Améliorer la santé maternelle


Une naissance devrait être un motif de réjouissance mais près d’un demi-million de femmes meurent tous les ans pendant la grossesse ou l’accouchement. Elles sont 20 fois plus nombreuses à être atteintes de lésions ou d’invalidités graves qui, si elles ne sont pas soignées, peuvent être sources de douleurs et d’humiliations pour le restant de leurs jours.


La mort d’une mère peut être particulièrement tragique pour les enfants qu’elle laisse plus exposés à la pauvreté et à l’exploitation. Les pays qui affichaient déjà des taux de mortalité maternelle faibles ont fait encore des progrès. Cela ne suffit pas. Faire baisser ces taux dans les pays où ils sont le plus élevés exige des ressources supplémentaires pour que la majorité des accouchements se fasse en présence de médecins, d’infirmières ou de sages-femmes capables de prévenir et de déceler les complications obstétriques et d’y faire face le moment venu.


Lorsqu’un problème se présente, il faut que la mère puisse gagner à temps un centre médical bien équipé. L’universalisation des soins de santé génésique, y compris de la planification familiale, est le premier préalable à la santé maternelle.


Il est particulièrement important de pourvoir aux besoins des jeunes gens, qui sont 1,3 milliard à entrer dans la phase reproductive de leur vie. À l’heure actuelle, 200 millions de femmes manquent de services de contraception sûrs et efficaces.



OBJECTIF 6 - Combattre le VIH/sida, le paludisme et d'autres maladies



Depuis le premier cas de sida, il y a 25 ans, le virus est devenu la cause principale des décès prématurés en Afrique subsaharienne, et la quatrième cause de décès dans le monde. Plus de 20 millions de personnes sont mortes depuis le début de l’épidémie et on estime à 33 millions le nombre de personnes vivant avec le VIH à la fin de 2008. Outre les souffrances impossibles à chiffrer qu’elle a imposées, l’épidémie a effacé des décennies de développement dans les pays les plus touchés.


Les pays qui ont échappé au fléau sont très rares. Mais il y a des pays qui se battent, et qui gagnent. La Thaïlande et l’Ouganda ont montré que la volonté des dirigeants et une vision stratégique du problème permettaient de faire reculer les taux d’infection. Ils sont des exemples pour les autres pays qui sont la proie du virus.


D’autres maladies ne font pas la première page des journaux mais privent aussi de leur vitalité et de leurs espérances les populations du monde en développement. Le paludisme tue 860 000 personnes par an, des enfants pour la plupart, et l’on estime qu’il a amputé de 1,3 % le taux annuel de croissance économique des pays africains.


La tuberculose, réputée définitivement vaincue, apparaît de nouveau, avec des souches de bacille pharmacorésistantes et les vulnérabilités dues au sida et à son virus. Évidemment, ces trois maladies se concentrent dans les pays les plus pauvres. Or, on peut les maîtriser en grande partie grâce à l’enseignement, à la prévention et, lorsqu’elles frappent, à la thérapeutique et aux soins.



OBJECTIF 7 - Assurer un environnement durable


Assurer un environnement durable signifie exploiter intelligemment les richesses naturelles et protéger les écosystèmes complexes dont dépend la survie de l’humanité.


Cet objectif ne peut être atteint avec les schémas de consommation et d’exploitation d’aujourd’hui : les terres se dégradent à un rythme alarmant; les espèces animales et végétales disparaissent en nombre record; les climats changent, entraînant des risques de hausse du niveau des mers et d’aggravation des sécheresses et des inondations; les poissons et la ressource marine sont surexploités.


Les populations rurales pauvres sont les plus directement touchées par ces phénomènes parce que leur vie quotidienne et leurs moyens de subsistance dépendent souvent des ressources que fournit leur milieu. Si l’exode vers les villes a réduit la pression qui s’exerçait sur les terres arables, il a grossi la population qui vit dans des taudis insalubres et surpeuplés.


Dans les villes et en dehors, des milliards de gens n’ont ni source sûre d’eau potable ni sanitaires. L’élimination de ces obstacles et la solution des autres problèmes écologiques supposent que l’on s’intéresse davantage au sort des populations pauvres et que l’on renforce la coopération mondiale à un niveau sans précédent.


Les initiatives prises pour empêcher la couche d’ozone de continuer à s’appauvrir montrent que les progrès sont possibles si la volonté politique existe.



OBJECTIF 8 - Mettre en place un partenariat mondial pour le développement


L’idée que la lutte contre la pauvreté est collective et que tous les pays ont intérêt à y participer est au cœur des objectifs du Millénaire pour le développement. Ce sont les pays en développement qui portent la responsabilité de la réalisation des objectifs, mais le soutien international est crucial aussi, surtout pour les pays les plus pauvres et ceux qui souffrent de leur isolement géographique.


Dans une économie mondialisée, il faut également ouvrir les perspectives qui, en matière d’échanges, de stabilité financière internationale et de transfert de technologies permettront aux pays en développement de saisir les occasions de s’engager dans un développement soutenu et de l’accélérer.


La Déclaration du Millénaire des Nations Unies formalise l’engagement pris par les pays en développement de gérer sainement leur économie, de s’attacher à leur propre développement et de répondre aux besoins humains et sociaux de leurs populations. Les pays développés de leur côté se sont engagés à soutenir les pays plus pauvres en augmentant leur aide à la hauteur de à,7% de leurs richesses nationales, en commerçant avec eux et en allégeant leur dette.


Pour que ce partenariat ait un sens, il faut qu’il réponde aussi aux besoins des pays en développement en matière de technologie, de moyens médicaux et d’emplois, notamment à l’intention des cohortes de jeunes de plus en plus nombreuses.


Vous cherchez de l’inspiration ?

Conception de Logiciels

Le projet Smart Cooking de l'équipe WellK'Home, un des 12 meilleurs projets mondiaux en 2008 !


Développement Embarqué

En 2008, le projet "ABC" de l'équipe "The Shads" a été qualifié pour les finales mondiales.


Conception de Jeux Vidéos

L’équipe Green Gears est arrivée 3ème au niveau mondial en 2010


Digital Media

L’équipe de Benjamin & Aurélien Denis était demi-finaliste en 2010