Institutionnel   03/02/2011

Prévention des risques psycho-sociaux : Microsoft met en place un « Observatoire de la Santé » auprès des 1 400 salariés du groupe en France

Issy-les-Moulineaux, le 3 février 2011 - Avec le soutien du cabinet de conseil Capital Santé (Bernard Julhiet Group) spécialisé dans le domaine de la prévention des risques psychosociaux et de la promotion du bien-être au travail, Microsoft France renforce son dispositif global de santé au travail. Dans ce cadre, l’entreprise déploie aujourd’hui un ensemble de mesures destinées aux 1400 salariés du groupe en France, incluant la mise en place d’un « Observatoire de la Santé », créé en collaboration avec la Médecine du Travail. Cette action de prévention constitue l’un des piliers phares de la démarche de long terme de gestion des ressources humaines de Microsoft France, baptisée « Bien-être et Performance ».

Bien-être et performance : un axe central de la politique RH de Microsoft France

« Bien-être et performance constituent le fil rouge de notre politique de gestion des ressources humaines»  explique Yves Grandmontagne, directeur des Ressources Humaines de Microsoft France.

«Notre démarche s’est structurée à l’occasion  de notre arrivée en 2009 à Issy les Moulineaux au sein de notre Campus. Nous avons abordé ce changement comme un véritable projet d’entreprise fondé sur la mise en place d’un nouvel environnement de travail facteur de bien-être pour l’ensemble des salariés. »

Plusieurs fois présent dans le palmarès Great Place to Work*, Microsoft a d’ailleurs été distingué en 2010 en devenant lauréat de ce Prix emblématique.

 

 

Microsoft France a ainsi initié en 2010 un dispositif de prévention des risques psychosociaux, consistant en une action de sensibilisation en profondeur auprès des managers de la filiale française (160 personnes), suivie par des formations plus poussées destinées à développer les compétences émotionnelles dans la culture managériale.

 « La sensibilisation du management était une étape préliminaire indispensable » a rappelé Yves Grandmontagne. « Mieux conscients des impacts du stress en termes de santé et de performance, les managers peuvent intégrer plus systématiquement des pratiques de nature à prévenir les tensions ou une pression excessive ».

Aujourd’hui, ce plan est renforcé par de nouvelles mesures lancées début 2011, en partenariat avec Capital Santé (Bernard Julhiet Group), l’un des leaders français dans le domaine de la prévention du stress et des risques psychosociaux. A l’occasion du lancement de ces nouvelles mesures, Yves Grand Montagne ajoute : « Aujourd’hui nous entrons dans une phase d’accélération de notre démarche avec ce nouveau programme de prévention du stress».

Romain Cristofini, directeur général de Capital Santé (Bernard Julhiet Group), commente : « la mission d’accompagnement de Capital Santé  a permis à Microsoft, d’affiner sa réflexion stratégique sur le sujet des risques psychosociaux et du bien-être au travail. Notre mission a également consisté à donner à Microsoft une méthode de travail et des outils lui permettant de conduire une démarche de prévention à la fois rigoureuse et mesurable.  A l’arrivée, le plan conçu par Microsoft France se révèle être le fruit d’une démarche volontariste permettant de mener une action en profondeur et sans tabou».

Ces mesures portent d’une part sur la mesure du risque et d’autre part sur la formation des collaborateurs.

 

  • Un Observatoire de la Santé avec la Médecine du Travail et le CHSCT, pour mesurer le risque

L’une des initiatives de ce début d’année consiste à mettre en place, en collaboration avec le CHSCT et la Médecine du Travail, un « Observatoire de la Santé » à destination des 1400 collaborateurs du groupe en France.

Cet Observatoire s’appuie sur un questionnaire soumis aux collaborateurs dans le cadre de leur visite médicale annuelle. L’objectif est d’évaluer au mieux les niveaux de risques et d’identifier les principales sources de stress liées à l’organisation du travail.

Grâce à ce questionnaire, l’équipe médicale réalisera une évaluation systématique du stress et de la présence de troubles anxieux ou dépressifs afin de dépister et d’accompagner plus efficacement les collaborateurs en difficulté.

« Nous agissons sur un sujet sensible et très complexe. Les résultats de cette étude seront exploitables fin 2011. Notre premier objectif est de prendre la température et de faire bon usage des informations que cet Observatoire va nous communiquer » a indiqué Yves Grandmontagne.

  • Formation et information pour tous les collaborateurs

L’ensemble des collaborateurs du groupe aura également accès à des sessions de formation, via l’Intranet, sur les mécanismes de stress au travail.

Les salariés de Microsoft France auront ainsi accès à un module e-learning de 30 minutes et disposeront de conseils pratiques pour mieux gérer les situations de tension qu’ils peuvent rencontrer.

« L’information des salariés sur ce que recouvre précisément le stress nous semble essentielle pour créer un vocabulaire commun sur le sujet, éviter les abus de langage et permettre d’aborder cette problématique plus facilement et sans tabou avec son manager » a expliqué Yves Grandmontagne.

Enfin, des ateliers d’apprentissage de techniques de relaxation rapide sont également proposés à tous les salariés, sur la base du volontariat.

Contacts presse

i&e
Sophie TOUCHOT
Téléphone : 01 56 03 14 74
microsoft@i-e.fr


Microsoft
Béatrice Matlega
Téléphone : 01 69 86 48 33
Portable : 06 64 40 48 33
beatma@microsoft.com