Principes d'interopérabilité

Interopérabilité, support des standards, portabilité des données

Paru le 21 février 2008 | Dernière mise à jour le 12 décembre 2012

Microsoft considère que, dans un environnement système de plus en plus connecté, l'interopérabilité entre les produits des différents éditeurs s'avère désormais essentielle. Le succès d'Internet, reposant par nature sur des standards, a incité l'industrie informatique à mettre le cap sur l'interopérabilité de façon à faire communiquer une vaste palette de produits pour mieux satisfaire les clients. Mais, les utilisateurs en demandent encore plus aux éditeurs de logiciels.

  • Principe I : Interopérabilité entre les produits Microsoft et les produits tiers
  • Principe II : Respect des standards
  • Principe III : Portabilité des données
  • Principe IV : Renforcement de la collaboration

Voir aussi :

>Site web Microsoft Corporation
>Documentation sur les protocoles ouverts

Les Standards chez Microsoft

Les standards jouent un rôle essentiel dans le développement pérenne de l'industrie informatique. Des particuliers aux administrations, en passant par les entreprises et les universitaires, tous ont bénéficié des diverses contributions apportées à des centaines d'organismes de standardisation.

Tous les ans, Microsoft soutient et collabore avec plus de 150 organismes de standardisation. Nous sommes également impliqués, aux côtés de leaders du marché, dans de nombreux autres projets de développement de spécifications. Nous publions, par ailleurs, des spécifications Microsoft dans l'optique d'améliorer l'interopérabilité de nos produits et services. Notre travail sur les standards est empreint d'une volonté d'innover dans les domaines du matériel informatique, des logiciels et périphériques associés, d'Internet et de son infrastructure, des produits électroniques grand public, des systèmes et appareils de télécommunication ainsi que dans une vaste gamme de produits et services spécialisés.

Les efforts déployés passent donc par la conception de technologies d'interopérabilité, sans lesquelles la valeur de ces produits et services serait moindre aux yeux des utilisateurs du monde entier.

Chez Microsoft, nous sommes convaincus que la meilleure approche de l'interopérabilité doit être une approche équilibrée tenant compte des standards, des produits, des communautés et de l'accès à la propriété intellectuelle. C'est pourquoi nous continuons à nous impliquer dans chacun de ces domaines, de façon à conserver une vision globale de l'interopérabilité.

L’intéropérabilité chez Microsoft, comment ça marche ?

Microsoft s'engage à faciliter l'interopérabilité entre ses produits phare et les produits non-Microsoft. L'interopérabilité des produits est généralement assurée de deux façons différentes : via des protocoles externes et des API. Microsoft garantit l'ouverture de façon à ce que les développeurs puissent améliorer l'interaction entre leurs logiciels et nos produits. Microsoft fournira l'accès à ces protocoles et API de la manière suivante :

1. Protocoles ouverts

Microsoft s'engage à ce que tous les protocoles des produits phare utilisés par d'autres produits Microsoft soient largement ouverts à la communauté des développeurs selon des conditions non discriminatoires. Ces protocoles ouverts peuvent également servir à mettre en œuvre des standards de l'industrie.

2. API ouvertes

Microsoft s'engage à ce que toutes les interfaces de programmation des produits phare utilisées par d'autres produits Microsoft soient largement ouvertes à la communauté des développeurs selon des conditions non discriminatoires. Ces API ouvertes peuvent également servir à mettre en œuvre des standards de l'industrie.

3. Accès ouvert

Microsoft publiera sur son site Web la documentation concernant ces API et ces protocoles ouverts. Ainsi, tous les développeurs pourront bénéficier de ces informations techniques et tirer pleinement parti des avantages d'une discussion ouverte sur le Web. Les développeurs n'auront pas besoin de demander une licence, ni à payer de royalties ou toute autre redevance pour accéder à ces informations. Conformément au Principe IV, Microsoft créera un forum où chacun pourra apporter sa contribution et ses commentaires. Il sera ainsi possible d'établir un dialogue continu pour améliorer la documentation et faciliter le développement de produits tiers.

4. RAND : Accès raisonnable et non discriminatoire aux brevets

Certains protocoles ouverts de Microsoft sont couverts par des brevets. Microsoft précisera clairement sur son site Web quels sont les protocoles couverts par des brevets et s'engage à licencier ces brevets selon des conditions raisonnables et non discriminatoires, à des taux de royalties très bas. Pour aider les développeurs à bien comprendre si des brevets Microsoft s'appliquent à n'importe quel protocole, Microsoft rendra disponible une liste des brevets spécifiques s'appliquant à chaque protocole. La liste des brevets sera publiée à chaque sortie d'un produit phare doté des protocoles ouverts. Aucun autre brevet que ceux mentionnés sur la liste ne sera appliqué aux protocoles ouverts. Les tiers n'ont pas à payer de royalties pour utiliser ces API ouvertes.

5. Compatibilité avec le modèle Open Source

Microsoft s'engage à ne pas poursuivre les développeurs Open Source pour le développement et la distribution non commerciale d'une implémentation de ces protocoles.

Compatibilité de Windows avec le langage PHP : PHP est un langage interprété destiné à l'origine à permettre le développement de pages Web dynamiques (qui ne sont pas stockées in extenso sur le serveur Web). Ce langage Open Source est depuis devenu une des références pour l'implémentation de sites Web dynamiques dans le monde. Initialement associé à Linux, PHP est désormais disponible sur différentes plates-formes, dont celles de Microsoft. PHP 5.3 est la première version ayant été spécifiquement optimisée pour Windows Server 2008.
Pour en savoir plus, visitez le portail /Web de Microsoft.