Pour ses activités, le constructeur préfère Microsoft

VINCI PLC, la principale filiale britannique du groupe VINCI, devait trouver un moyen d’intégrer le système de messagerie de la société Taylor Woodrow Construction –qu’elle venait de racheter– à son infrastructure de communication, tout en préservant sa réactivité et son efficacité. Après avoir examiné diverses solutions, VINCI PLC a décidé de migrer ses nouveaux utilisateurs vers Microsoft Outlook Web Access.

Témoignage

« De nombreuses tâches normalement classiques dans une solution informatique d’entreprise étaient impossibles avec la solution précédente, et notamment la possibilité de gérer facilement des groupes et des utilisateurs. ». Tina Parfitt, Directrice informatique, VINCI PLC

Fondée en 1899 par deux ingénieurs français, VINCI est aujourd’hui l’une des premières entreprises mondiales du secteur des concessions et de la construction. Elle compte 164 000 salariés répartis dans 90 pays et réalise un chiffre d’affaires annuel de 50 milliards de dollars. VINCI PLC, située à Hertfordshire, en Angleterre, est la principale filiale du groupe VINCI au Royaume-Uni. VINCI PLC opère dans quatre secteurs : bâtiment, ingénierie civile, gestion des équipements et aviation. La société possède une division Technologie spécialisée dans la recherche et le développement pour le secteur de la construction. En 2008, l’entreprise enregistrait un chiffre d’affaires de 1,69 milliard de dollars.

Problématique

Les clients de VINCI PLC disposent désormais d’une solution commune de messagerie électronique et de calendrier, compatible avec les applications existantes. De plus, l’équipe informatique de VINCI PLC bénéficie d’une plus grande facilité de gestion, d’une meilleure satisfaction des utilisateurs, d’une gestion informatique simplifiée et d’une flexibilité accrue.

Bénéfices

Après avoir évalué des solutions concurrentes, VINCI PLC a choisi de migrer ses nouveaux utilisateurs vers Microsoft Office Outlook Web Access. Les collaborateurs se sont adaptés au logiciel avec une formation minimale, tandis que le personnel informatique a pu bénéficier d’un système plus facile à gérer.

Consulter les autres témoignages

Par secteur d'activité

Par thème

Par produit

Par effectif de l'entreprise