Questions fréquentes sur la prolongation des mises à jour de sécurité

Trouvez les réponses aux questions fréquentes sur la fin de la support pour SQL Server et Windows Server 2008 et 2008 R2.

Téléchargez la fiche produit sur la prolongation des mises à jour de sécuritéComprendre comment est appliquée la prolongation des mises à jour de sécurité pour SQL Server

Questions générales

Développer toutRéduire tout

  • Le support pour SQL Server 2008 et 2008 R2 prendra fin le 9 juillet 2019.
  • Le support pour Windows Server 2008 et 2008 R2 prendra fin le 14 janvier 2020.

  • Microsoft Lifecycle Policy propose 10 années de support (5 ans de support standard et 5 ans de support étendu) pour les produits Business et Developer (comme SQL Server et Windows Server). Conformément à la politique, une fois la période de support étendu terminée, aucun correctif ni mise à jour de sécurité ne sera proposé, ce qui peut provoquer des problèmes de sécurité et de conformité et exposer les applications et l’activité des clients à de graves risques de sécurité.

  • Nous recommandons la mise à niveau vers les dernières versions de notre logiciel, afin de continuer à obtenir des mises à jour de sécurité régulières, sur Azure ou sur site. Cependant, nous proposons aux clients qui ne peuvent pas effectuer la transition avant la date de fin du support des options visant à protéger les données et applications au cours de la transition de fin de support :

    Prolongation des mises à jour de sécurité dans Azure : les clients qui migrent des charges de travail vers des machines virtuelles Azure (IaaS) auront accès à la prolongation des mises à jour de sécurité pour SQL Server et Windows Server 2008 et 2008 R2 pendant trois ans après les dates de fin de support, sans frais supplémentaires par rapport à l'exécution de la machine virtuelle. Pour de nombreux clients, il s'agit d'une première étape simple avant d'opter pour une mise à niveau ou une modernisation vers des versions ou services plus récents dans Azure. Ceux qui décident de passer à une instance gérée Azure SQL Database Managed Instance (PaaS) auront également accès en permanence aux mises à jour de sécurité, car il s'agit d'une solution entièrement gérée. Les clients n'ont pas besoin de Software Assurance pour bénéficier de la prolongation des mises à jour de sécurité dans Azure. Les clients éligibles peuvent également utiliser Azure Hybrid Benefit (ouvert aux clients disposant d'abonnements Software Assurance ou Serveur) pour bénéficier de remises sur les licences des machines virtuelles Azure (IaaS) ou des instances gérées Azure SQL Database (PaaS). Ces clients bénéficieront également des prolongations de mises à jour de sécurité sans frais supplémentaires par rapport au coût de l'exécution de la machine virtuelle.

    Prolongation des mises à jour de sécurité pour les environnements sur site : la prolongation des mises à jour de sécurité sera également disponible pour les charges de travail s’exécutant sur site ou dans un environnement d’hébergement, tel qu'un autre fournisseur de cloud. Les clients exécutant Windows Server ou SQL Server sous des licences d'abonnement actives avec Software Assurance dans le cadre d'un Accord d'entreprise (EA), d'un Accord d'abonnement d'entreprise (EAS), d'un abonnement Serveur &et Cloud (SCE), ou d'une inscription aux Solutions pour l'éducation (EES) peuvent acheter chaque année une prolongation des mises à jour de sécurité, pendant trois ans après la date de fin du support. Les clients peuvent acheter une prolongation des mises à jour de sécurité uniquement pour les serveurs qu'ils doivent couvrir. La prolongation des mises à jour de sécurité peut être achetée directement auprès de Microsoft ou d'un partenaire de licence Microsoft. Aucune prolongation des mises à jour de sécurité ne peut être achetée en dehors de ces programmes.

  • Oui, les clients doivent disposer d'une licence Software Assurance (ou d'une licence d'abonnement similaire) pour garantir l'accès de leurs licences d'accès client et de connecteur externe aux serveurs couverts par la prolongation des mises à jour de sécurité. Toutefois, la prolongation des mises à jour de sécurité n'est ni requise, ni disponible pour les licences d'accès client ou de connecteur externe.

  • Les éditions Enterprise et Standard de SQL Server 2008 et 2008 R2 et les éditions Datacenter, Enterprise et Standard de Windows Server 2008 et 2008 R2 sont éligibles à la prolongation des mises à jour de sécurité, en version x86 et en version x64.

  • Dans Azure : les clients peuvent commencer à migrer des charges de travail vers les machines virtuelles Azure immédiatement et appliquer des mises à jour de sécurité régulières jusqu'à la date de fin de support, après laquelle la prolongation des mises à jour de sécurité deviendra disponible, assurant ainsi une couverture continue.

    Environnements sur site ou hébergés : la prolongation des mises à jour de sécurité sera désormais disponible à l'achat et pourra être commandée auprès de Microsoft ou d'un partenaire de licence Microsoft. La livraison de la prolongation des mises à jour de sécurité commencera après les dates de fin de support, le cas échéant.

  • Pour SQL Server 2008 et 2008 R2 : la prolongation des mises à jour de sécurité inclut l’apport de mises à jour de sécurité et de bulletins classés comme « essentiels » pendant un maximum de trois ans après le 9 juillet 2019.

  • Pour Windows Server 2008 et 2008 R2 : la prolongation des mises à jour de sécurité inclut l’apport de mises à jour de sécurité et de bulletins classés comme « essentiels » et « importants » pendant un maximum de trois ans après le 14 janvier 2020.

  • La prolongation des mises à jour de sécurité sera distribuée si et quand elle sera disponible. La prolongation des mises à jour de sécurité n’inclut pas le support technique, mais vous pouvez utiliser d’autres forfait de support Microsoft pour bénéficier d’une assistance au sujet des questions concernant Server 2008 et 2008 R2 sur les charges de travail couvertes par la prolongation des mises à jour de sécurité.

  • La prolongation des mises à jour de sécurité n’inclut pas les nouvelles fonctionnalités, les correctifs non liés à la sécurité demandés par le client, ou les demandes de changement de conception. Cependant, Microsoft peut inclure des correctifs non liés à la sécurité jugés nécessaires.

  • Il n’existe pas d’effet rétroactif pour toute mise à jour que les équipes d’ingénierie ont refusée par le passé.

  • Pour en savoir plus sur les éléments considérés comme « essentiels » et « importants », consultez le site Web du MSRC.

  • Lors des fins de support antérieures, SQL Server n'assurait que les mises à jour de sécurité essentielles, ce qui répond aux besoins de conformité de nos clients professionnels. SQL Server ne procède pas à une mise à jour de sécurité générale mensuelle. Microsoft ne fournit que des mises à jour de sécurité SQL Server à la demande (GDR) dans le cadre des bulletins MSRC où SQL Server est identifié comme un produit concerné.

  • Dans l'éventualité où aucune mise à jour importante de SQL Server ne serait assurée alors que le client la juge nécessaire, mais pas le MSRC, nous collaborerons au cas par cas avec le client pour proposer des mesures appropriées.

  • Les clients de Software Assurance peuvent acheter une prolongation des mises à jour de sécurité sur site dans le cadre d'un Accord d'entreprise (EA), d'un Accord d'abonnement d'entreprise (EAS), d'un abonnement &Serveur et Cloud (SCE),ou d'une inscription aux Solutions pour l'éducation (EES). Software Assurance ne doit pas nécessairement appartenir au même abonnement.

  • Non. Les clients peuvent choisir de couvrir avec Software Assurance autant de serveurs 2008 que nécessaire pour bénéficier de la prolongation des mises à jour de sécurité.

    Dans Azure : les clients exécutant Windows Server ou SQL Server 2008 et 2008 R2 sur une machine virtuelle Azure bénéficieront de la prolongation des mises à jour de sécurité sans frais supplémentaires par rapport au tarif d'exécution de la machine virtuelle. Les clients passant à une instance gérée Azure SQL Database Managed Instance (PaaS) n'ont pas besoin de la prolongation des mises à jour de sécurité, car il s'agit d'une solution entièrement gérée à laquelle Microsoft apporte constamment des mises à jour et des correctifs.

    Sur site : les clients possédant des licences d’abonnement ou Software Assurance actives peuvent acheter une prolongation des mises à jour de sécurité moyennant environ 75 % du coût de licence sur site annuel. Les tarifs sont disponibles sur les listes de prix publiées. Contactez votre partenaire Microsoft ou l’équipe de compte pour en savoir plus.

    Environnements hébergés : les clients qui font l'acquisition d'une licence Windows Server ou SQL Server 2008 ou 2008 R2 via un hébergeur SPLA autorisé devront acheter la prolongation des mises à jour de sécurité séparément dans le cadre d'un Accord Entreprise ou d'un abonnement au cloud et au serveur, soit directement auprès de Microsoft, moyennant environ 75 % du coût de licence annuel complet sur site, soit auprès de leur revendeur Microsoft s'ils souhaitent l'utiliser dans l'environnement hébergé. Le prix de la prolongation des mises à jour de sécurité achetée auprès de revendeurs Microsoft est fixé par les revendeurs. Les prix de la prolongation des mises à jour de sécurité pour Windows Server sont basés sur les tarifs Windows Server Standard par cœur, en fonction du nombre de cœurs virtuels de la machine virtuelle hébergée, sous réserve d'un nombre minimal de 16 licences par instance. Les prix de la prolongation des mises à jour de sécurité pour SQL Server sont basés sur les tarifs SQL Server par cœur, en fonction du nombre de cœurs de la machine virtuelle hébergée, sous réserve d'un nombre minimal de 4 licences par instance. Aucun abonnement à Software Assurance n'est requis. Contactez votre revendeur Microsoft ou l’équipe de compte pour en savoir plus.

    Le coût de la prolongation des mises à jour de sécurité sera calculé en fonction du nombre de cœurs sous licence dans l'environnement local du client. S'il dispose de 8 cœurs sous licence pour SQL Server sur site et s'il tire profit des avantages de Software Assurance pour disposer d'un deuxième serveur passif de 8 cœurs, il devra acheter une prolongation des mises à jour de sécurité pour les 8 cœurs achetés pour SQL Server. Les clients peuvent ensuite appliquer les mises à jour à leurs machines virtuelles sous licence, y compris le deuxième serveur passif.

    Non. Les clients ne peuvent pas acheter la prolongation des mises à jour de sécurité pour SQL Server 2008 Express ou édition Développeur. Toutefois, ils peuvent migrer leurs charges de travail vers Azure et bénéficier de la prolongation des mises à jour de sécurité sans frais supplémentaires par rapport au coût de l'utilisation du service Azure. En outre, les clients qui ont acheté une prolongation des mises à jour de sécurité pour les scénarios d'usage de production SQL Server sont autorisés à appliquer les mises à jour à leurs serveurs exécutant SQL Server Developer Edition, uniquement à des fins de développement et de test.

    Les clients possédant des licences d'abonnement ou Software Assurance actives pour leurs serveurs peuvent acheter une prolongation des mises à jour de sécurité sur site dans le cadre d'un EA, EAS, SCE, ou EES.

    Les clients peuvent choisir les serveurs à couvrir.

    Les clients possédant des licences Software Assurance dans le cadre d'autres inscriptions (par exemple, Open, Select, MPSA) peuvent utiliser la prolongation des mises à jour de sécurité via un EA, MPSA, EAS, ou SCE.

    Les tarifs ne varieront pas pendant la 1ère, 2ème et 3ème année.

    La tarification de la prolongation des mises à jour de sécurité suit le modèle de licence actuel du serveur. Par exemple, Windows Server est concédé sous licence par cœur et est requis pour tous les cœurs physiques sur chaque serveur.

    Le tarif de la prolongation des mises à jour de sécurité s'élève à environ 75 % du tarif (annuel) des licences EA ou SCE de la dernière version de SQL Server ou Windows Server. Consultez les listes de prix publiées ou contactez votre revendeur pour connaître les tarifs réels.

    La couverture est assurée en trois tranches consécutives de 12 mois après la fin du support.

    Les clients ne peuvent pas acheter de tranches partielles (6 mois, par exemple). Le renouvellement de la licence EA par le client ne doit pas nécessairement coïncider avec la période annuelle de la prolongation des mises à jour de sécurité. La licence EA et la prolongation des mises à jour de sécurité doivent se chevaucher pendant au moins un mois au début de chaque année de la couverture de la prolongation des mises à jour de sécurité.

    Les clients doivent posséder une couverture Software Assurance ou des licences d'abonnement actives pendant au moins un mois au début de chaque période de couverture, afin d'être éligible à la prolongation des mises à jour de sécurité au cours de cette période. Par exemple, les clients doivent posséder une couverture Software Assurance pour SQL Server durant le mois de juillet 2019 s'ils souhaitent être éligibles à la prolongation des mises à jour de sécurité pour SQL Server au cours de la première année de la couverture de la prolongation des mises à jour de sécurité.

    Si les clients achètent une prolongation des mises à jour de sécurité lorsque leur licence Software Assurance est toujours active, mais si Software Assurance expire avant le début de la couverture de la prolongation des mises à jour de sécurité, ils ne bénéficieront pas des mises à jour.

    La prolongation de mises à jour de sécurité est disponible chaque année, pendant une période déterminée de 12 mois. Si un client achète une prolongation des mises à jour de sécurité au cours du 10ème mois de la période de 12 mois, il devra quand même acheter la totalité des 12 mois.

    Les clients doivent acheter une couverture pendant la 1ère année de la prolongation des mises à jour de sécurité s'ils souhaitent l'acheter pour la 2ème année et couvrir la 2ème année en vue de pouvoir acheter la 3ème année. Les clients peuvent acheter une couverture pour les années précédentes lorsqu'ils achètent une couverture pour la période en cours. Il n'est pas nécessaire d'acheter une certaine période de couverture comprise dans cette période de couverture.

    Le support Premier n'est pas une condition préalable requise, mais un contrat de support supplémentaire est nécessaire si une assistance technique est souhaitable.

    Les clients ne peuvent pas acheter de licence pour des machines virtuelles Windows Server individuelles. Ils doivent acheter une licence pour l'ensemble du serveur physique. Les exigences de licence appliquées à la prolongation des mises à jour de sécurité sur site correspondent aux exigences de licence relatives à la couverture ou l'abonnement à Software Assurance. Les clients devront uniquement connaître l'état de leur licence Windows Server pour un serveur donné afin de déterminer le nombre de licences nécessaires pour la prolongation des mises à jour de sécurité.

    Les clients qui ont couvert les cœurs sous-jacents du serveur physique à l'aide de licences Windows Server Datacenter doivent acheter une prolongation des mises à jour de sécurité pour chaque cœur physique, quel que soit le nombre de machines virtuelles exécutée sur le serveur physique concerné.

    Les clients qui ont couvert les cœurs sous-jacents du serveur physique à l'aide de licences Windows Server Standard doivent acheter une prolongation des mises à jour de sécurité pour chaque cœur physique. Leur licence ne couvrira cependant que l'exécution et la mise à jour de deux machines virtuelles sur le serveur. Les clients qui souhaitent exécuter et mettre à jour plus de deux machines virtuelles sur un serveur couvert par une licence Windows Server Standard doivent acquérir de nouveau des licences pour tous les cœurs physiques du serveur avec Windows Server Standard et une prolongation des mises à jour de sécurité pour chaque paire supplémentaire de machines virtuelles.

    Oui. Les clients doivent exécuter SQL Server ou Windows Server 2008 et 2008 R2 avec le Service Pack le plus récent pour appliquer la prolongation des mises à jour de sécurité. Microsoft ne publiera que des mises à jour applicables au dernier Service Pack. Voici les liens vers les Service Packs les plus récents :

    Software Assurance ou un abonnement Serveur équivalent est requis pour les clients qui souhaitent acheter un prolongation des mises à jour de sécurité sur site.

    Sur Azure, les clients n'ont pas besoin de Software Assurance pour bénéficier de la prolongation des mises à jour de sécurité gratuite, mais Software Assurance ou un abonnement Serveur est requis pour pouvoir tirer parti d'Azure Hybrid Benefit.

    Il n'existe pas de date butoir pour la migration des charges de travail Windows Server ou SQL Server 2008 vers Azure. Cependant, nous recommandons aux clients d'effectuer la migration avant la date de fin du support (9 juillet 2019 pour SQL Server et 14 janvier 2020 pour Windows Server), afin qu'ils ne manquent aucune mise à jour de sécurité de la prolongation. Si les clients manquent une année de couverture de la prolongation des mises à jour de sécurité, ils peuvent acheter une couverture pour les années précédentes lorsqu'ils achètent une couverture pour la période en cours.

    Non. Pour ces versions plus anciennes, nous recommandons la mise à niveau vers les versions les plus à jour, mais les clients peuvent effectuer une mise à niveau vers les versions 2008 ou 2008 R2 afin de profiter de cette offre.

    Non, mais les clients peuvent utiliser un contrat de support actif tel que Software Assurance ou le support Premier/Unifié sur le ou les produits sur site pertinents afin de bénéficier d'un support technique s'ils choisissent de rester sur site. Autrement, en cas d’hébergement sur Azure, les clients peuvent utiliser un forfait de support Azure afin de bénéficier d’un support technique.

    Non, si un client possède SQL Server ou Windows Server 2008 ou 2008 R2 et s'il décide de rester sur site lors de sa migration sans acheter de prolongation de mises à jour de sécurité, il ne pourra pas enregistrer de ticket de support, même s'il détient un forfait de support. S'il migre vers Azure, il peut toutefois bénéficier d'un support grâce à son forfait de support Azure.

  • Lorsque les clients ont acheté une prolongation des mises à jour de sécurité et détiennent un forfait de support existant :

  • Scénario : le client peut ouvrir un ticket de support
  • Réponse : Oui

  • Scénario : L'équipe de support travaille à la résolution du problème du client
  • Réponse : Oui

  • Scénario : L'équipe de support effectue une analyse de la cause première
  • Réponse : Non

  • Scénario : L'équipe de support enregistre un bug ou une Demande de changement de conception (DCR)
  • Réponse : Non*

  • * Si le problème est lié à une mise à jour de sécurité, l'équipe de support enregistrera un bug au nom du client, en vue de résoudre le problème.

  • Microsoft s'engage à aider ses clients à effectuer une mise à niveau ou à migrer vers le cloud. Microsoft déploiera ses meilleurs efforts pour résoudre les problèmes rencontrés avec SQL Server et Windows Server 2008 et 2008 R2 dans le cadre de la prolongation des mises à jour de sécurité après la date de fin du support de ces produits.

    Ce programme couvre uniquement les produits désignés et les composants qui sont livrés avec celui-ci. Sauf mention explicite, ce programme ne couvre pas les autres produits ou outils exécutés par le client sur ou avec le produit couvert.

    Non. Les clients doivent acheter la prolongation des mises à jour de sécurité séparément. Le coût de la prolongation des mises à jour de sécurité n'est pas compris dans le calcul du prix du contrat de Support unifié. Toutefois, les clients détenant un Support unifié et d'une prolongation des mises à jour de sécurité peuvent bénéficier d'un support technique pour les serveurs 2008 ou 2008 R2 couverts par la prolongation des mises à jour de sécurité. Le support sur site ou proactif ne sera ouvert qu'aux clients dont le contrat de Support unifié le mentionne.

    Oui, une organisation qui a acheté une prolongation des mises à jour de sécurité peut soumettre des incidents de support dans le cadre des offres de support Microsoft, y compris Support unifié et Premier Support. Sous réserve qu'ils détiennent un contrat de support, les partenaires Microsoft sont également en mesure de soumettre des tickets au nom de leurs clients, à condition que ceux-ci aient acheté une prolongation des mises à jour de sécurité.

    Si une enquête détermine que la résolution requiert une amélioration du produit disponible dans une version récente, il sera demandé au client d'effectuer une mise à niveau vers une version plus récente si la fonctionnalité est déjà disponible. Aucune nouvelle amélioration de produit ne sera apportée aux parutions SQL Server ou Windows Server 2008 ou 2008 R2.

    Oui. Le client peut lancer une nouvelle instance 2008 ou 2008 R2 sur Azure et avoir accès à la prolongation des mises à jour de sécurité.

    Les clients qui ne possèdent pas Software Assurance peuvent bénéficier d'une prolongation des mises à jour de sécurité en migrant vers Azure.

    Nous recommandons aux clients qui ont des charges de travail variables de migrer vers Azure en optant pour un paiement à l'utilisation, afin d'appliquer un dimensionnement à tout moment.

    Nous recommandons aux clients qui ont des charges de travail prévisibles de migrer vers Azure en optant pour un abonnement Serveur et des instances réservées.

    Les clients qui décident de rester sur site peuvent acheter une prolongation des mises à jour de sécurité s'ils disposent d'un abonnement Serveur actif dans le cadre d'un EA ou EES, ou de licences ou Software Assurance dans le cadre d'un EA ou SCE.

    Les clients qui ont acheté la prolongation des mises à jour de sécurité pour leurs serveurs de production peuvent également appliquer ces mises à jour de sécurité à leurs serveurs sous abonnement Visual Studio (MSDN), sans frais supplémentaires. Aucune limite n'est appliquée au nombre de serveurs MSDN pouvant être couverts par un client. Si les clients achètent une prolongation des mises à jour de sécurité pour un serveur de production, ces mises à jour peuvent être appliquées à n'importe quel nombre de serveurs MSDN.

    Oui. L’offre Premium Assurance n'est plus disponible, mais nous respecterons les conditions Premium Assurance pour les clients qui l’ont déjà achetée.

Prolongation des mises à jour de sécurité sur les environnements cloud/d'hébergement et Azure

Développer toutRéduire tout

    La prolongation des mises à jour de sécurité pour Windows Server et SQL Server 2008 et 2008 R2 sera proposée sur les machines virtuelles Azure sans frais supplémentaires par rapport au coût des machines virtuelles. Nous proposons aux clients migrant des charges de travail vers les machines virtuelles Azure les mises à jour de sécurité et les bulletins classés « Essentiels » et « Importants » pour Windows Server 2008 et 2008 R2, et ceux classés « Essentiels » pour SQL Server 2008 et 2008 R2.

    Oui. Les clients doivent disposer de Software Assurance pour profiter du programme BYOL pour SQL Server sur les machines virtuelles Azure dans le cadre du programme de mobilité des licences. Nous recommandons aux clients qui ne disposent pas de Software Assurance de passer à une instance gérée Azure SQL Database Managed Instance pour leurs environnements 2008.

    Les clients de Software Assurance qui possèdent des licences SQL par cœur peuvent également migrer vers Azure grâce à Azure Hybrid Benefit.

    Azure SQL Database Managed Instance est un nouveau service d’Azure offrant une compatibilité presque totale avec SQL Server sur site. Managed Instance fournit des fonctionnalités intégrées de haute disponibilité/récupération après sinistre, ainsi que des fonctions de performances intelligentes et la capacité à évoluer à la volée. Managed Instance fournit également une expérience sans version qui élimine la nécessité de correctifs de sécurité et de mises à niveau manuels.

    Consultez la page relative à la tarification d'Azure pour plus d'informations sur le programme BYOL.

    Les clients peuvent déplacer des environnements SQL Server existants vers Azure SQL Database Managed Instance, un service de plateforme de données entièrement gérée (PaaS) qui offre une option « sans version » pour éliminer les soucis liés aux dates de fin de support, ou vers des machines virtuelles Azure pour avoir accès aux mises à jour de sécurité. La prolongation des mises à jour de sécurité sera disponible pour SQL Server 2008 et 2008 R2 sur les machines virtuelles Azure pendant 3 ans après la date de fin du support, le 9 juillet 2019. Pour les clients qui souhaitent procéder à une mise à niveau à partir de SQL Server 2008 et 2008 R2, toutes les versions ultérieures de SQL Server seront prises en charge. Pour SQL Server 2012 à 2016, les clients doivent exécuter le dernier Service Pack pris en charge. À partir de SQL Server 2017, il est recommandé aux clients d'exécuter la dernière mise à jour cumulative. Notez que les Service Packs ne seront plus disponibles à partir de SQL Server 2017. Seuls les GDR (General Distribution Releases) et les mises à jour cumulatives seront disponibles.

    Azure SQL Database Managed Instance est une option de déploiement portant sur l’instance dans SQL Database. Elle assure la compatibilité de moteur SQL Server la plus étendue et un support virtual network (VNET) natif, si bien que vous pouvez migrer vos bases de données SQL Server vers Managed Instance sans modifier vos applications. Il associe la riche surface de SQL Server aux avantages opérationnels et financiers d'un service intelligent et entièrement géré. Exploitez le nouveau Azure Database Migration Service pour basculer SQL Server 2008 et 2008 R2 vers Azure SQL Database Managed Instance avec peu ou pas de changements de code d'application.

    Oui, les clients bénéficiant d’une licence Software Assurance active ou d'un abonnement Serveur équivalent peuvent exploiter Azure Hybrid Benefit :

  • SQL Server : les clients peuvent exploiter les investissements de licence sur site existants pour bénéficier de prix réduits sur SQL Server s’exécutant sur Azure SQL Database et les machines virtuelles Azure.

  • Windows Server : Les clients peuvent exploiter les investissements de licence sur site existants pour réaliser des économies sur Azure Virtual Machines.

    Les clients qui choisissent de basculer vers Azure IaaS peuvent associer les économies Azure Hybrid Benefit pour SQL Server et Windows Server.

  • Oui, la prolongation des mises à jour de sécurité sera disponible sur les machines virtuelles Azure dans les régions Azure Government.

  • Oui, les clients peuvent migrer SQL Server et Windows Server 2008 et 2008 R2 vers Azure Stack et bénéficier d'une prolongation des mises à jour de sécurité sans frais supplémentaires après les dates de fin du support.

    SQL Server 2008 SP3 et 2008 R2 SP2, et Windows Server 2008 SP2 et 2008 R2 SP1 seront pris en charge dans Azure Stack.

    Azure ne prend actuellement pas en charge la mise en cluster du stockage partagé. Pour obtenir des conseils sur la configuration d’une instance SQL Server hautement disponible sur Azure, consultez ce guide sur la haute disponibilité SQL Server.

    Windows Server : les clients qui acquièrent une licence pour Windows Server via un hébergeur SPLA autorisé peuvent acheter séparément une prolongation des mises à jour de sécurité dans le cadre d'un Accord Entreprise ou d'un abonnement au cloud et au serveur directement auprès de Microsoft ou d'un revendeur Microsoft s'ils souhaitent l'utiliser sur leurs instances hébergées. Les prix sont basés sur les tarifs par cœur, en fonction du nombre de cœurs de la machine virtuelle hébergée, sous réserve d'un nombre minimal de 16 licences par instance pour Windows Server et de 4 licences pour SQL Server. Aucun abonnement à Software Assurance n'est requis.

    SQL Server : les clients possédant License Mobility via Software Assurance peuvent également acheter une prolongation des mises à jour de sécurité auprès de Microsoft et l’utiliser sur les machines virtuelles possédant la licence appropriée pour s’exécuter dans un datacenter de partenaire License Mobility autorisé. Consultez le site Microsoft Licensing pour connaître la disponibilité et les droits d’utilisation pour l’offre de fin de support. Veuillez noter que les clients SQL Server peuvent uniquement utiliser la prolongation des mises à jour de sécurité sur les bases de données pour lesquelles ils bénéficient d'une prolongation des mises à jour de sécurité sous licence. Les clients ne peuvent pas l'appliquer aux bases de données non couvertes, ni la partager avec des hébergeurs.

    La liste suivante décrit la tarification de la prolongation des mises à jour de sécurité dans divers scénarios d’hébergement.

  • Sur site
  • Tarification : 75 % du prix de la licence complète par an, aucune autre exigence de base n'est appliquée
  • SA ou abonnement requis ? : nécessaire pour les licences couvertes

  • Azure
  • Tarification : coûts inclus dans le tarif VM classique
  • SA ou abonnement requis ? : non nécessaire, bien que le SA donne accès à Azure Hybrid Benefit

  • Environnement hébergé — Windows Server
  • Tarification : 75 % du prix de la licence complète par an, avec un minimum de 16 cœurs/instances
  • SA ou abonnement requis ? : 75 % du prix de la licence complète par an, avec un minimum de 16 cœurs/instances

  • Environnement hébergé — SQL
  • Tarification : 75 % du prix de la licence complète par an, exigence d'achat de 4 cœur minimum
  • SA ou abonnement requis ? : non nécessaire si des licences sont achetées auprès de l'hébergeur, nécessaire pour License Mobility

    L’offre de prolongation des mises à jour de sécurité n’inclut pas de support technique. Les clients peuvent utiliser les contrats de support existants pour toute question.

  • Les clients ne peuvent pas profiter de la prolongation des mises à jour de sécurité s’ils basculent leur environnement SQL Server 2008 vers une mise en œuvre PaaS sur d’autres offres cloud.

    Si les clients souhaitent basculer vers des machines virtuelles (IaaS), ils peuvent exploiter License Mobility pour SQL Server via Software Assurance afin d’effectuer le basculement, et acheter la prolongation des mises à jour de sécurité auprès de Microsoft pour appliquer manuellement des correctifs aux instances SQL Server 2008 s’exécutant sur une machine virtuelle (IaaS) sur le serveur d'un hébergeur SPLA autorisé. Toutefois, l'offre la plus attractive est la gratuité des mises à jour dans Azure.

Questions sur le produit et la mise en œuvre

Développer toutRéduire tout

  • Instance de Windows Server 2008 et 2008 R2 exécutée sur site : la distribution de la prolongation des mises à jour de sécurité pour Windows Server est similaire à celle des correctifs de sécurité des 10 dernières années. Il s'agit uniquement de mises à jour de sécurité, lesquelles seront distribuées lors de chaque Patch Tuesday. Les clients peuvent les installer à l'aide des outils et processus qu'ils utilisent actuellement. Le seule différence est que le système doit être déverrouillé pour permettre l'installation des mises à jour.

  • Les clients à demeure qui achètent une prolongation des mises à jour de sécurité recevront un module complémentaire MAK (Multiple Activation Key, clé d'activation multiple) par l'intermédiaire du portail de licences en volume. (VLSC). Les clients pourront déployer la nouvelle clé MAK et toutes les mises à jour de pile de maintenance préalablement requises sur les machines désignées, puis poursuivre leur stratégie en cours de mise à jour et de maintenance pour déployer la prolongation des mises à jour de sécurité sur Windows Update, Windows Server Update Services (WSUS), ou toute solution de gestion des correctifs actuellement appliquée. Ce processus est similaire à celui qui devra être appliqué pour Azure Stack.

  • Sachez qu'en raison de la date de fin du support pour Windows Server 2008 et 2008 R2, le 14 janvier 2020, les clés MAK ne pourront pas être activées avant l'automne 2019 pour Windows Server 2008 et 2008 R2. Des instructions plus précises seront communiquées à ce moment-là. En installant les clés MAK, vous pourrez bénéficier de la prolongation des mises à jour de sécurité. Elles ne remplacent pas la clé d'activation du produit actuelle (par exemple, OEM, KMS) et ne permettent pas de réactiver le système.

  • Microsoft distribuera la prolongation des mises à jour de sécurité uniquement si et quand elle sera disponible.

  • Instance Windows Server 2008 et 2008 R2 exécutée sur des machines virtuelles Azure : Azure va détecter automatiquement la machine virtuelle 2008 et 2008 R2 qui s'exécute sur Azure et activer la prolongation des mises à jour de sécurité, les télécharger et les installer à l'aide de Windows Update ou de toute solution de gestion des correctifs actuellement appliquée par le client. Les images Windows Server 2008 R2 munies des correctifs seront également disponibles dans la galerie Azure.

  • SQL Server 2008 et 2008 R2 exécuté sur Windows Server 2008 et 2008 R2 sur des machines virtuelles Azure : les clients recevront automatiquement les mises à jour au travers les canaux de mise à jour SQL Server existants.

  • SQL Server 2008 et 2008 R2 exécuté sur Windows Server 2008 et 2008 R2 sur site : les clients qui achètent une prolongation des mises à jour de sécurité pourront télécharger la mise à jour à partir d'un site Web privé, puis la déployer dans leur environnement local. Ce processus est similaire à celui qui devra être appliqué pour Azure Stack.

  • Les clients peuvent utiliser leurs outils préférés pour l’inventaire logiciel et matériel. Vous trouverez des liens vers des outils d’inventaire de Microsoft et de nos partenaires sur le site d’évaluation de migration Azure.

  • Les clients peuvent migrer des charges de travail depuis une machine virtuelle sur site basée sur VMware vers des machines virtuelles Azure en utilisant Azure Site Recovery ou l'un des nombreux outils de nos partenaires. La nouvelle solution VMware sur Azure constitue une autre option, pour une expérience d'hébergement dédiée.

    Les applications s’exécutant avec ou sur SQL Server et Windows Server 2008 ou 2008 R2 peuvent généralement être ré-hébergées sur Azure sans modification du code d’application. Les clients qui sont prêts à effectuer une mise à niveau, dans Azure ou sur site, peuvent se reporter au catalogue Azure Marketplace et consulter leur fournisseur logiciel pour trouver la matrice des applications prises en charge sur toutes les versions de Windows Server et de SQL Server.

    Les clients doivent évaluer leur infrastructure d'application avant de migre toute application de serveur. Ils peuvent trouver davantage d'informations sur la procédure recommandée dans le Centre de migration Azure. Celui-ci explique comment profiter des services tels que Azure Migrate pour effectuer une évaluation de compatibilité complète, comprenant une estimation du coût d'exécution de l'infrastructure d'application dans Azure. Pour toute question, consultez votre partenaire Microsoft, les services Microsoft ou votre équipe de compte afin d'évaluation la compatibilité de l'application.

  • Les clients peuvent trouver des liens vers des conseils de mises à niveau dans notre Centre de ressources de la fin du support ou dans la documentation Windows Server sur la mise à niveau.

  • Les clients peuvent trouver des liens vers des conseils de mises à niveau dans notre Centre de ressources de la fin du support et dans le Guide de migration de base de données.

    SQL Server 2016 et SQL Server 2017 sont pris en charge dans Windows Server 2019, contrairement aux versions antérieures (SQL Server 2012 et SQL Server 2014). Vous trouverez des informations supplémentaires dans la page Documentation sur la compatibilité des applications avec Windows Server 2019.

  • Azure Site Recovery peut migrer ces machines virtuelles vers Azure, mais les convertira en machines virtuelles Azure IaaS Gen-1. Les machines virtuelles Gen-2 ne sont actuellement pas prises en charge.

    Pour obtenir des conseils sur l’optimisation des performances de SQL Server sur les machines virtuelles Azure, reportez-vous à ce guide sur les performances SQL Server.

  • Pour Windows Server 2008 et 2008 R2, les versions suivantes de System Center sont prises en charge :

  • Produit : serveur SCOM (System Center Operations Manager)
  • System Center 2012 et 2012 R2 : oui*
  • System Center 2016 : non
  • System Center 2019 : non

  • Produit : SCOM (System Center Operations Manager) (uniquement Agent Monitoring)
  • System Center 2012 et 2012 R2 : oui*
  • System Center 2016 : oui
  • System Center 2019 : non

  • Produit : serveur VMM (Virtual Machine Manager)
  • System Center 2012 et 2012 R2 : non
  • System Center 2016 : non
  • System Center 2019 : non

  • Produit : agent VMM (Virtual Machine Manager)
  • System Center 2012 et 2012 R2 : oui*
  • System Center 2016 : non
  • System Center 2019 : non

  • Produit : Orchestrator
  • System Center 2012 et 2012 R2 : oui*
  • System Center 2016 : non
  • System Center 2019 : non

  • Produit : Service Manager
  • System Center 2012 et 2012 R2 : oui*
  • System Center 2016 : non
  • System Center 2019 : non

  • Produit : serveur DPM (Data Protection Manager)
  • System Center 2012 et 2012 R2 : oui*
  • System Center 2016 : non
  • System Center 2019 : non

  • Produit : agent DPM (Data Protection Manager)
  • System Center 2012 et 2012 R2 : oui*
  • System Center 2016 : oui
  • System Center 2019 : non

  • Produit : ConfigMgr (System Center Configuration Manager)
  • System Center 2012 et 2012 R2 : non
  • System Center 2016/2019 LTSB : non
  • System Center Current Branch : non

  • *Windows Server 2008 R2 uniquement

  • Le SQL Management Pack pour SCOM (System Center Operations Manager) peut être utilisé pour surveiller les instances SQL Server 2008 et 2008 R2. Les clients peuvent également utiliser DPM (Data Protection Manager) pour sauvegarder les instances SQL Server 2008 et 2008 R2. Les versions suivantes de System Center sont prises en charge à ces fins :

  • Composant : SCOM (System Center Operations Manager)
  • System Center 2012 et 2012 R2 : oui*
  • System Center 2016 : oui
  • System Center 2019 : non

  • Composant : DPM (Data Protection Manager)
  • System Center 2012 et 2012 R2 : oui
  • System Center 2016 : oui
  • System Center 2019 : non

    Une stratégie de défense en profondeur comporte plusieurs couches de protection de l’entreprise. Ainsi, AppLocker ou des solutions similaires constituent différentes couches de protection. Elles ne remplacent pas les correctifs de sécurité d'un produit. En outre, certains secteurs verticaux de l'industrie nécessitent un support du fournisseur pour garantir leur conformité. La prolongation des mises à jour de sécurité peut ajouter jusqu'à trois années supplémentaires au cycle de vie standard de 10 ans de SQL Server 2008 et 2008 R2, tout en garantissant la conformité au cours de cette période.

Azure Hybrid Use Benefit pour SQL Server et Windows Server

Développer toutRéduire tout

    Azure Hybrid Use Benefit pour SQL Server permet aux clients d'utiliser leurs licences existantes pour économiser sur le tarif des machines virtuelles Azure. Les clients munis de Software Assurance peuvent utiliser Azure Hybrid Benefit pour payer un tarif réduit sur les options vCore de SQL Database (à savoir, les instances gérées, la base de données unique vCore, le pool élastique vCore), sur SQL Server sur les machines virtuelles Azure et sur les services SSIS (SQL Server Integration Services). Vous pouvez bénéficier de cet avantage même si la référence produit est active ; notez toutefois que le tarif de base s'appliquera dès le moment où vous le sélectionnerez dans le portail. Aucun crédit ne sera émis rétroactivement.

    Azure Hybrid Use Benefit permet aux clients de Windows Server d'utiliser leurs licences existantes pour économiser sur le tarif des machines virtuelles Azure. Vous pouvez profiter de cet avantage avec des licences Windows Server, éditions Datacenter et Standard, assorties de Software Assurance ou d'abonnements Windows Server.

    Actuellement, nous offrons aux clients de SQL Server détenant une licence Software Assurance les avantages de la mobilité des licences. Celle-ci permet de réaffecter leurs licences à des serveurs tiers partagés. Cet avantage peut être exploité avec les offres non gérées dans le cloud (c.-à-d. hébergées ou sur machines virtuelles). Les clients doivent apporter leurs propres supports et respecter toutes les modalités de conformité des fournisseurs de cloud tiers. Les clients ne bénéficient que d'un cœur dans le cloud pour chaque cœur qu'ils possèdent sur site et ne peuvent l'exécuter que dans l'édition spécifiée. Par exemple, l'édition Standard ne peut être exécutée que dans l'édition Standard dans le cloud.

    Azure Hybrid Benefit vous permet de :

  • Transférer vos licences vers un produit PaaS entièrement géré. Nous sommes le seul cloud qui permette cela. La mobilité des licences AWS RDS est désormais prohibée.
  • 180 jours de droits de double utilisation, sur site et dans le cloud.
  • Aucune obligation de présenter des documents de conformité de licence. Une simple case à cocher sur le portail.

    Nous recommandons aux clients recherchant une solution hébergée de combiner Azure Hybrid Benefit pour SQL Server avec Azure Hybrid Benefit pour Windows Server afin de réaliser des économies optimales. Cela n'est possible que sur Azure.

    Oui, Software Assurance est requis pour License Mobility.

Ressources supplémentaires

Développer toutRéduire tout

close-button
Back To Top