Découvrez comment le partage de fichiers renforce la productivité de cette petite entreprise

« Pour s’envoler, il faut prendre de l’élan ». Telle est la devise de Oiselle, une marque de vêtements de running conçus pour les femmes et par des femmes, et dont le siège se situe à Seattle. « Quand on court, on a parfois l’impression de s’envoler. Eh bien, pour notre entreprise, c’est un peu la même chose : si nous voulons la faire décoller, nous devons lui donner de l’élan ». 

La marque  Oiselle  est une véritable communauté, et l’équipe soudée qui entoure Megan Murray n’hésite pas à parcourir la planète pour participer à toutes sortes de courses, événements et stages sportifs afin de se faire connaître. « L’important pour nous, c’est de pouvoir parler nous-mêmes des performances de nos athlètes », explique Megan Murray. « Dans le monde du sport, il y a tellement peu de femmes qui font entendre leur voix que si nous ne sommes pas les premières à le faire, aucune femme ne sera jamais entendue ». Et pour faire entendre leur voix, elles doivent franchir la ligne d’arrivée en tête.

Faire preuve de souplesse pour garder une longueur d’avance

L’équipe soudée qui entoure Megan Murray n’hésite pas à parcourir la planète pour participer à toutes sortes de courses, événements et stages sportifs afin de faire connaître sa marque, qu’elle considère comme une véritable communauté.

Oiselle est une petite entreprise d’à peine 25 salariées. Même si elle ne fait pas le poids face aux grandes marques, elle dispose néanmoins d’un atout de taille pour tirer son épingle du jeu : sa souplesse. « Nous voyageons beaucoup pour participer à des événements sportifs qui intéressent notre communauté », déclare Megan Murray. « Dans chacune de nos équipes, il y a toujours au moins une personne en déplacement quelque part. Pour participer à une course ou à un stage d’entraînement, pour soutenir une athlète, pour réaliser une étude de marché ou pour dénicher les dernières tendances ».

« Le storytelling fait partie de notre ADN », déclare Megan Murray. « Notre approche marketing repose sur notre implication sur le terrain. Pour promouvoir la culture de nos clientes et athlètes, nous nous devons d’être à leurs côtés afin de relayer ce qu’elles vivent ».

Des outils flexibles pour des équipes rapides

Les équipes agiles de Oiselle sont constamment à la recherche de nouveaux moyens de tirer parti de la technologie pour réagir vite et saisir de nouvelles opportunités. Le stockage et le partage centralisés des fichiers sont déterminants pour permettre à l’ensemble des membres de l’équipe d’avoir rapidement accès aux dernières informations (qu’il s’agisse des toutes dernières spécifications produits ou des images marketing les plus récentes) à tout moment, en tout lieu et sur tous types d’appareils, y compris des appareils mobiles.

« Nous avons besoin de partager nos notes et nos calendriers », déclare Megan Murray. « Chacune d’entre nous doit savoir où se trouve telle ou telle personne. Et nos documents stratégiques et notes partagées doivent impérativement être accessibles à quiconque souhaite les consulter ou les modifier ».

Il n’est pas rare que la moitié de l’équipe soit sur le terrain pour participer à un événement tandis que l’autre moitié est au bureau.  Oiselle a donc besoin d’outils et de systèmes flexibles et toujours accessibles pour que ses membres puissent rester en contact. « Lors des événements, nous communiquons souvent à l’aide de notes partagées », déclare Megan Murray. « Ainsi, je suis toujours en contact avec les membres de mon équipe, même si elles ne sont pas au bureau. C’est un réel privilège de pouvoir étendre notre portée à des endroits du monde où personne n’imaginerait qu’on puisse travailler ».

 La messagerie professionnelle est très importante, elle aussi. C’est un moyen de communication idéal lorsque l’équipe est éparpillée sur différents fuseaux horaires et ne peut pas se téléphoner. « Les Jeux olympiques ou les Championnats du monde d'athlétisme de Londres en sont de parfaits exemples », ajoute Megan Murray. « Notre siège se trouve aux États-Unis. Par conséquent, si une partie de notre équipe se délocalise à Londres, les e-mails deviennent indispensables pour communiquer et collaborer ».

Un avenir fondé sur le storytelling

La rapidité d’action dont a su faire preuve Oiselle pour atteindre le succès lui a aussi permis de tisser un lien authentique et durable avec ses fans et avec le monde entier. Et pour cela, l’entreprise s’est appuyée sur des outils et processus qui permettent à ses employées d’être mobiles : « Si nous ne sommes pas en mesure de faire circuler rapidement l’information entre les membres de notre équipe à l’échelle mondiale, il nous est impossible de satisfaire notre communauté en termes de storytelling », déclare Megan Murray. « L’idéal pour nous serait de disposer de toujours plus d’outils pour relayer ce qui se passe sur le terrain et offrir des récits encore plus captivants ».

La productivité mobile est également la clé de l’avenir de  Oiselle. « Pour faire évoluer notre marque, nous allons devoir recruter de nouveaux "storytellers" », explique Megan Murray. « Nous avons besoin de gens qui ont envie de se rendre sur le terrain pour raconter ce qui s’y passe. Nous comptons bien poursuivre notre développement pour couvrir de plus en plus d’endroits et raconter de plus en plus d’histoires ». Emportée par son élan, tout porte à croire que Oiselle  va poursuivre son envol.

Prise en main de Microsoft 365

Accédez à la suite Office que vous connaissez, et tirez parti des outils destinés à renforcer la collaboration et la productivité à tout moment et en tout lieu.

Achetez maintenant

Ma PME numérique n’offre aucun conseil fiscal ou financier professionnel. Vous devez contacter votre propre conseiller fiscal ou financier pour discuter de votre situation.