Faire de la télémédecine une option pour les patients dans le besoin

Lorsque le gouverneur de l’État de Washington a annoncé le confinement, mon cœur s’est arrêté. En tant que propriétaire d’un cabinet privé de kinésithérapie, la panique s’installe immédiatement. Comment prendre soin de nos patients ? Comment prendre soin de mes 88 collaborateurs ?  

La kinésithérapie est un domaine hautement relationnel et pratique. Après l’obtention de leur diplôme, nombre de kinésithérapeutes participent à des programmes de résidence en vue d’acquérir des compétences en thérapie manuelle. Des tuteurs certifiés enseignent aux thérapeutes comment mobiliser et manipuler les articulations et les tissus mous pour s’attaquer aux causes profondes de maux tels que la lombalgie ou les entorses à répétition de la cheville. 

Les traitements les plus efficaces combinent thérapie manuelle et exercices pour rétablir au mieux la mobilité et la fonction. Les soins sont dispensés individuellement plusieurs fois par semaine, et la relation thérapeute/patient est essentielle pour obtenir des résultats positifs. Il s’agit d’une expérience intimiste et directe ; j’étais sceptique quant à notre capacité à être efficaces via des plateformes en ligne

À mon scepticisme s’ajoutait le fait que nos organismes payeurs, par exemple les compagnies d’assurance, ne remboursaient pas la télémédecine. Alors que la crise du COVID-19 se développait rapidement, les kinésithérapeutes et les législateurs ont fait pression sur les payeurs de soins de santé pour qu’ils remboursent les traitements à distance.

De nombreuses informations sur les perspectives de chaque payeur arrivaient chaque jour dans ma boîte de réception. Vingt-quatre heures plus tard, de nouvelles annonces contradictoires étaient émises. Il n’y avait pas de réponses claires quant à la prise en charge et le paiement ou non des rendez-vous en télémédecine. 

Pour autant, je ne pouvais m’empêcher de penser à notre population âgée bien-aimée, ou encore aux dizaines de patients qui se remettaient d’une chirurgie et qui avaient également des problèmes de santé sous-jacents. 

Le cas d’une amie qui avait besoin de démarrer des séances de kinésithérapie suite à une longue intervention chirurgicale visant à réparer un tendon déchiré à l’épaule m’empêchait de dormir la nuit. D’autant qu’elle est également aidante à domicile auprès d’un parent âgé. 

Que devait-elle faire ? Retarder le traitement entraînerait des dommages à long terme et, potentiellement, une chirurgie supplémentaire. Procéder à des soins en personne risquait de mettre des vies en danger. 

La kinésithérapie ambulatoire devait faire de la télémédecine une option pour les patients comme mon amie, même si nous ne serions pas payés par la suite. Et, notre souhait était de faciliter les choses afin de pouvoir commencer immédiatement. Nous avions également demandé une solution de réunion en ligne fiable à la fois pour les kinésithérapeutes et pour les patients. 

Avec les rendez-vous virtuels, je pouvais préserver l’emploi de nos thérapeutes et continuer à prendre soin de chaque patient qui en avait besoin. Nous avons rapidement formé des thérapeutes pour qu’ils dispensent les meilleurs soins possibles en ligne et avons immédiatement proposé cette solution à nos patients les plus vulnérables.  

Et je suis agréablement surpris de constater que ça fonctionne :  

“Je suis en plein traitement de kinésithérapie pour un problème d’épaule. Mes premiers rendez-vous se sont déroulés en présentiel, mais dès lors que le gouverneur a ordonné le confinement, j’ai changé mes consultations en présentiel en rendez-vous de télémédecine. Ça marche bien. Je fais une vidéoconférence avec mon kiné au cours de laquelle il me regarde effectuer certains de mes exercices à domicile, puis il me montre de nouveaux exercices. Nous avons une bonne discussion sur mes progrès et mes objectifs et nous planifions en conséquence. Évidemment, je ne peux pas me faire masser l’épaule par le kiné en vidéo, mais c’est un petit prix à payer pour davantage de sécurité (pour nous deux) grâce à une visite à distance ou virtuelle en télémédecine plutôt qu’une visite en présentiel.”

– Sandra W., patiente en kinésithérapie ambulatoire 

Grâce à la télémédecine, je n’ai plus à paniquer puisque nous pouvons continuer à faire ce que nous faisons le mieux : prendre soin des gens. Grâce aux rendez-vous virtuels, nous conservons nos collaborateurs et nous soignons les gens en œuvrant tous ensemble pour arrêter la propagation du COVID-19.  

Prise en main de Microsoft 365

Accédez à la suite Office que vous connaissez, et tirez parti des outils destinés à renforcer la collaboration et la productivité à tout moment et en tout lieu.

Achetez maintenant
Contenu associé
Business Tech

Tirer pleinement parti de la visioconférence gratuite

En savoir plus
Business Tech

Il est facile de partager son écran gratuit, mais le faites-vous correctement ?

En savoir plus
Business Tech

Un smartphone peut-il lire à ma place ? Oui, et c’est incroyable !

En savoir plus

Ma PME numérique n’offre aucun conseil fiscal ou financier professionnel. Vous devez contacter votre propre conseiller fiscal ou financier pour discuter de votre situation.