Conseils de cartographie de votre diagramme de réseau

Un diagramme de réseau permet aux organisations et aux équipes de visualiser les interconnexions entre différents appareils, tels que des ordinateurs, et des réseaux, tels que des installations de télécommunications. Ce type de diagramme contribue à illustrer le fonctionnement de ces réseaux opérationnels et à identifier les composants tels que les routeurs, les pare-feu et les appareils, ainsi qu’à montrer visuellement les connexions qui les relient. Ce modèle fait figure de feuille de route permettant aux professionnels de comprendre et de résoudre les problèmes et les erreurs, de développer les réseaux et d’assurer la sécurité et la conformité. 

Votre organisation peut utiliser des diagrammes de réseau aussi précis ou généraux que nécessaire illustrant des appareils individuels, une application unique ou des zones d’emplacement de services. 

diagramme d’un réseau d’entreprise
Exemple de diagramme d’un réseau d’entreprise

Pourquoi utiliser les diagrammes de réseau ? 

Qu’il s’agisse d’actualiser un réseau existant ou d’en planifier un nouveau, la possibilité de visualiser les réseaux vous permet de voir où et comment les interactions se produisent, d’effectuer le suivi de composants et de découvrir plusieurs options. En outre, la cartographie de réseau peut vous aider à :   

  • résoudre les bugs, les erreurs et les problèmes ; 
  • désencombrer les services informatiques ; 
  • assurer la sécurité et la conformité de l’entreprise ;  
  • dresser les grandes lignes des étapes de réalisation d’un projet ; 
  • vendre des projets se rapportant aux réseaux aux intervenants ; 
  • documenter les communications internes et externes ; 
  • envoyer des appels d’offres à des fournisseurs potentiels sans inclure d’informations sensibles ou confidentielles. 

Diagrammes de réseau logiques et physiques 

Les diagrammes de réseau peuvent être logiques ou physiques. Il est essentiel de comprendre ce qui les différencie pour choisir le bon type de cartographie pour chaque aspect de votre organisation.  

Diagrammes logiques 

Un diagramme de réseau logique illustre le flux d’informations dans un réseau et décrit la façon dont des appareils communiquent entre eux. De manière générale, il comprend des éléments tels que des sous-réseaux, des objets et appareils de réseau, des protocoles et domaines de routage, des passerelles vocales, des flux de trafic et des segments de réseau. Dans les diagrammes de réseau logiques, il existe des pivots pour les petits, moyens et grands réseaux, où les modèles de diagrammes de réseau peuvent s’avérer utiles.  

Diagrammes physiques 

Voyez la cartographie de réseau physique comme le plan d’un étage. Elle illustre tous les aspects et agencements physiques du réseau, tels que les ports, les câbles, les racks et les serveurs, ainsi que tout autre matériel ou appareil applicable.  

Les deux types de diagramme de réseau ont leur place, et vous utiliserez probablement les deux. Ce choix dépend entièrement de la topologie de votre réseau. 

Topologie  

La topologie désigne l’agencement des aspects physiques ou logiques de votre réseau. Même s’il existe un large éventail de dérivés de topologies, elles découlement généralement toutes de quatre formats de base : en bus, en anneau, en étoile ou maillé.  

Il est intéressant de noter que certains types sont mieux adaptés à la cartographie physique, tandis que d’autres conviennent mieux aux diagrammes de réseau logiques. Le type de topologie que vous choisissez peut affecter les performances et la stabilité de votre réseau. Il est donc important de comprendre les options qui s’offrent à vous avant de créer le diagramme de votre réseau. Dans cette optique, examinons les types de topologie les plus courants et le type de cartographie le mieux adapté à chacun d’entre eux.  

Topologie en bus (logique) 

Également connue sous les noms de topologie linéaire, backbone ou Ethernet, une topologie en bus connecte chaque ordinateur via un câble à un « bus » central, qui comporte exactement deux extrémités. Ainsi, si le « bus » central ne fonctionne plus, l’ensemble du réseau tombe en panne.  

Diagramme de réseau à topologie en bus (logique)
Exemple de diagramme de réseau à topologie en bus (logique)

Avantages : 

  • Convient très bien aux petits réseaux 
  • Topologie la plus simple pour connecter des ordinateurs et des appareils de manière linéaire 
  • Nécessite une longueur de câble moindre que d’autres topologies 

Inconvénients : 

  • Si le « bus » central tombe en panne, l’ensemble du réseau devient indisponible, ce qui peut vous empêcher d’accéder à des informations et fichiers importants dans des moments cruciaux. 
  • Il peut s’avérer difficile de résoudre les problèmes 
  • Ne convient pas très bien aux réseaux importants 
  • Plus le nombre d’appareils connectés est important, plus le réseau peut être ralenti 

Topologie en anneau (logique) 

Dans cette configuration de réseau, les appareils sont connectés de manière circulaire. Chacun est donc relié à deux autres appareils. Ainsi, lorsque des paquets de données sont transmis à un appareil, ils doivent parcourir l’ensemble de l’anneau jusqu’à ce qu’ils atteignent leur destination. La plupart des topologies en anneau sont unidirectionnelles (les données ne peuvent être transmises que dans un seul sens). Il est possible de les configurer de manière bidirectionnelle. 

Avantages : 

  • Faire circuler toutes les données dans un même sens élimine les collisions de paquets 
  • Transferts de données rapides entre les stations de travail 
  • L’ajout de stations de travail n’affecte pas les performances du réseau 
  • Il n’est pas nécessaire de faire appel à un serveur de réseau pour contrôler la connectivité réseau entre les stations de travail 

Inconvénients : 

  • Toutes les données passent par chaque station de travail du réseau, ce qui peut ralentir leur transmission 
  • La panne d’une station de travail peut affecter l’ensemble du réseau 
  • Le matériel nécessaire pour connecter les stations de travail au réseau peut s’avérer onéreux 

Topologie en étoile (physique) 

La topologie en étoile est dotée d’un hub ou commutateur central agissant en tant que serveur, tandis que les appareils périphériques font office de clients. Toutes les données passent par le hub ou commutateur avant d’être transmises à un appareil connecté.  

Diagramme de réseau à topologie en étoile
Exemple de diagramme de réseau à topologie en étoile (physique)

Avantages : 

  • Gestion de réseau centralisée  
  • Il est simple d’ajouter des ordinateurs au réseau 
  • Fiabilité accrue : les appareils individuels ne peuvent pas affecter l’ensemble du réseau 

Inconvénients : 

  • En cas de panne du hub ou commutateur central, l’ensemble du réseau devient indisponible 
  • L’appareil principal du réseau contrôle les performances et le nombre de nœuds que le réseau peut gérer 
  • Le câblage et les commutateurs ou routeurs peuvent s’avérer onéreux 

Topologie maillée (physique et logique) 

Généralement mise en œuvre pour les réseaux sans fil, la topologie maillée connecte des ordinateurs et des appareils du réseau. Dans une topologie de maillage complet, tous les nœuds sont connectés. À l’inverse, avec un maillage partiel, au moins deux nœuds du réseau sont connectés à plusieurs autres nœuds du réseau. 

Avantages : 

  • Plusieurs appareils peuvent transmettre des données simultanément, ce qui permet au réseau de gérer des niveaux de trafic élevés 
  • Reste stable même en cas de panne d’un des appareils 
  • L’ajout d’appareils ne perturbe pas les transmissions de données entre eux 

Inconvénients : 

  • Le coût de mise en œuvre des réseaux maillés peut s’avérer élevé par rapport aux autres topologies 
  • Le développement et la maintenance de la topologie peuvent s’avérer difficiles 
  • Risque élevé de connexions redondantes, ce qui peut réduire l’efficacité et accroître les coûts 

Outre les quatre topologies principales, il existe également des topologies hybrides qui combinent au moins deux topologies. Les configurations hybrides permettent de bénéficier des avantages des topologies tout en atténuant les inconvénients qu’elles présentent. Par exemple, en associant des topologies en bus et maillée, vous obtenez une topologie en arbre. Il est aussi possible de combiner les topologies en étoile et en anneau, les topologies en étoile et en bus, ainsi que d’utiliser d’autres combinaisons pour obtenir les performances dont vous avez besoin. Les possibilités sont pratiquement infinies.  

5 étapes communes pour créer des diagrammes de réseau  

Que vous créiez un réseau relativement simple ou un réseau complexe comportant beaucoup d’éléments en interaction, un diagramme peut vous aider à visualiser l’interopérabilité de ces éléments avant d’établir les connexions. Quoi qu’il en soit, vous devez commencer avec un objectif. Si vous n’êtes pas certain de vos besoins relatifs au réseau, prenez le temps de réfléchir à son but, entretenez-vous avec ses usagers ou effectuez des recherches pour savoir comment d’autres personnes ont résolu des problèmes similaires. Une fois que vous avez un objectif clair en tête, vous pouvez commencer votre diagramme de réseau.  

  1. Dressez la liste des composants. Commencez à cartographier votre réseau en dressant la liste de tout le matériel dont vous aurez besoin. Pensez à inclure les stations de travail, les ordinateurs centraux, les hubs, les serveurs, les routeurs, les pare-feu et tout autre composant qui sera nécessaire au fonctionnement de votre réseau. N’oubliez aucun élément. Si la liste s’alourdit, vous pouvez créer plusieurs diagrammes, chacun étant dédié à une facette du projet. Ainsi, vous ne serez pas submergé, et votre diagramme sera plus simple à consulter.  
  2. Organisez votre diagramme. Une fois que vous avez cerné les besoins de votre réseau, vous pouvez commencer à arranger votre diagramme et à placer les formes physiques ou logiques associées près les unes des autres. C’est à cette étape que votre diagramme commence à prendre forme. 
  3. Ajoutez des connexions. En reliant deux formes par une ligne, vous illustrez la manière dont elles sont associées. Les lignes sont généralement utilisées pour décrire des flux d’informations, mais elles peuvent aussi servir à représenter toute connexion importante de votre réseau. Assurez-vous simplement de savoir ce que chaque ligne signifie (il peut s’avérer utile de créer une légende). 
  4. Étiquetez vos formes. Faites en sorte qu’il soit simple de comprendre les symboles de votre diagramme de réseau en les étiquetant. Veillez à inclure toute information utile sur chaque composant à côté de la forme concernée (vous pouvez également les numéroter et ajouter ces informations dans un guide de référence ou une légende).  
  5. Mettez en forme le diagramme. Étant donné que vous utiliserez votre diagramme de réseau, qu’il sera présenté aux intervenants et utilisé comme point de référence par les autres collaborateurs, il doit être mis en forme de manière professionnelle et facile à comprendre. Assurez-vous qu’il soit clair, que toutes les connexions soient correctes, qu’il ne manque aucun composant et que les bonnes informations soient associées aux bonnes formes. N’oubliez pas d’ajuster la taille et la couleur de chaque forme en fonction des besoins.  

La valeur des diagrammes de réseau

Avec un réseau, il est avant tout question d’établir les bonnes connexions, de fournir les bonnes informations au moment opportun et d’aider les utilisateurs à travailler de manière plus efficace. En créant des diagrammes de réseau, vous pouvez planifier votre réseau, reconnaître les lacunes, identifier les problèmes (ainsi que leurs solutions) et trouver les moyens de développer votre réseau en même temps que l’entreprise qu’il soutient. Avec tous ces avantages, ils peuvent s’avérer inestimables pour les organisations de toutes tailles. Pour en savoir plus, consultez ce guide détaillé de création de diagrammes de réseau avec des logiciels.  

Prise en main de Microsoft 365

Accédez à la suite Office que vous connaissez, et tirez parti des outils destinés à renforcer la collaboration et la productivité à tout moment et en tout lieu.

Achetez maintenant
Contenu associé
Productivité

Les meilleures pratiques de télétravail pour les petites entreprises

En savoir plus

Ma PME numérique n’offre aucun conseil fiscal ou financier professionnel. Vous devez contacter votre propre conseiller fiscal ou financier pour discuter de votre situation.