L’incroyable diversité des appareils gérés par nos clients

Ce qui m’étonne beaucoup depuis que nous avons conçu Intune et vu son utilisation s’étendre à des millions d’appareils, c’est l’incroyable éventail de matériels que nos clients ont à gérer.

Pour prendre la mesure du défi que cela représente, consultez le tableau ci-dessous.

Ce tableau illustre la diversité des appareils auxquels un client Intune est confronté. Chaque case correspond à un modèle d’appareil spécifique (iPhone 6, Galaxy 6, etc.), et la taille de la case représente le pourcentage d’appareils de ce type utilisés dans l’ensemble de la population.

Le client (qui restera anonyme) présenté dans cet exemple gère plus de 40 000 appareils à l’aide d’Intune et dispose d’une stratégie BYOD très ouverte/large. Autre fait intéressant : il utilise actuellement de nombreuses fonctionnalités d’Enterprise Mobility + Security en conjonction avec Office 365 et les applications mobiles Office installées sur les appareils qu’il gère.

Ce qui m’impressionne le plus dans ce graphique, c’est la grande diversité de ce réseau, et notamment la longue queue (représentée par toutes ces petites cases) d’appareils Android utilisés par les employés !

Cette diversité n’a rien d’inhabituel dans les organisations multinationales qui disposent de stratégies BYOD très libérales. Comme vous devez vous en douter, ces clients sont souvent confrontés à des questions de type : « Combien de mes appareils Android peuvent prendre en charge le chiffrement ? ».  Si vous vous posez le même genre de questions, vous savez que les appareils Android à faible coût qui ne prennent pas en charge le chiffrement matériel représentent un immense défi.

Alors, que faire ?

Vous devez commencer par déterminer si vous pouvez ou non appliquer une stratégie qui limite la prise en charge du BYOD à certains types d’appareils. Si votre organisation repose sur une structure semblable au graphique ci-dessus, votre réseau comprend probablement déjà des appareils qui contiennent des données d’entreprise mais qui se révèlent individuellement difficiles à chiffrer. Il s’agit de la mauvaise nouvelle.

Et voici la bonne nouvelle :

Pour résoudre ce problème, exigez le chiffrement des données de vos applications mobiles en ajoutant une stratégie de protection des applications.  Vous pouvez aisément configurer cette stratégie pour qu’elle s’applique à tous les appareils inscrits (GPM) et non inscrits. Cette solution permettra un niveau de chiffrement via Intune Application Protection, même sur les appareils qui ne peuvent pas prendre en charge le chiffrement des appareils (GPM) ou qui ne sont pas inscrits sur GPM.

Pour en savoir plus sur les Stratégies de protection des applications, consultez cette excellente ressource : https://docs.microsoft.com/intune/app-protection-policies

Veuillez noter que le contenu inclus dans ces billets de blog décrit des fonctionnalités pouvant varier selon le marché. Pour plus d’informations sur les offres de produit spécifiques de votre marché, consultez la page Microsoft 365, Office 365, Windows 10 ou Enterprise Mobility + Security.
Il se peut que le contenu de ces articles ne soit pas disponible dans votre langue.