Découvrez comment Microsoft 365 peut aider les prestataires de santé à s’adapter à l’ère de la protection et du partage des données des patients

Pendant des années, la gestion des données des patients n’a signifié qu’une seule chose : la sécurisation des données. Désormais, les prestataires de santé doivent protéger et partager ouvertement les données avec les patients et d’autres organisations pour améliorer la qualité des soins, la sécurité des patients et la réduction des coûts. Alors que les données circulent plus librement, et suivent les patients, le risque de tests redondants augmentant les coûts et le gaspillage diminue. Les problèmes d’infrastructure héritée et de cybersécurité entravent la voie critique vers une plus grande interopérabilité et portabilité des dossiers des patients. Découvrez comment Microsoft 365 peut vous aider.

Impact des modifications réglementaires et des forces du marché

Les modifications réglementaires sont un facteur important de ce changement. Aux États-Unis, des réglementations telles que la loi 21st Century Cures Act, obligent les organisations du secteur de la santé à améliorer leurs capacités en matière de protection et de partage des données des patients. Dans l’Union européenne, le Règlement général sur la protection des données (RPGD) élargit les droits des personnes en lien avec leurs données. L’incapacité à partager les données de patients efficacement, en temps opportun et en toute sécurité peut entraîner des pénalités importantes pour les prestataires et les payeurs de soins de santé.

Les forces du marché sont un autre facteur de ce changement, car les attentes des consommateurs en matière de service omnicanal et d’accès s’étendent aux soins de santé. Cela augure du placement du patient plus au centre des flux de données.

Il y a cependant des conséquences imprévues. Le besoin croissant de partager ouvertement des données offre de nouvelles opportunités aux pirates et expose les organismes de santé à de nouveaux risques qu’elles doivent gérer.

Il est plus important que jamais de mettre en place une gouvernance des données et une stratégie de cybersécurité proactive permettant un flux de données libre tout en assurant une sécurité optimale. En fait, les régulateurs du secteur public, ainsi que le marché, s’apprêtent à pénaliser les organismes de santé non conformes.

Comment Microsoft 365 peut préparer votre organisation

La modernisation des systèmes et processus hérités est une tâche fastidieuse et onéreuse. La navigation dans un système d’information numérisé mais cloisonné est coûteuse, entrave le flux de travail du clinicien, et occulte les objectifs de sécurité des patients.

Dans ce cadre, Microsoft Teams permet d’intégrer les informations de dossiers de santé électroniques et d’autres données médicales, ce qui permet aux équipes de soins de communiquer et de collaborer en temps réel autour des soins prodigués aux patients. Les principaux partenaires en matière d’interopérabilité continuent de renforcer la capacité à intégrer des dossiers de santé électroniques dans Teams via une interface FHIR. Teams permet aux cliniciens d’accéder en toute sécurité aux informations sur les patients, de discuter avec d’autres membres de l’équipe, voire de vivre des expériences de réunion modernes, le tout sans avoir à changer d’application.

Des données et une documentation incomplètes comptent parmi les plus grandes sources de frustration des prestataires et des patients. Les cliniciens apprécient la possibilité de communiquer facilement et en toute sécurité entre eux afin de dispenser les soins les plus appropriés à un moment donné.

Teams offre désormais de nouvelles fonctionnalités de messagerie sécurisées, telles que les notifications de priorité et la délégation des messages, ainsi qu’une caméra intelligente avec annotation d’image et partage sécurisé, qui permettent que les images restent dans Teams au lieu d’être stockées dans la galerie d’images de l’appareil du clinicien.

Image d’écrans de téléphone affichant les notifications de priorité et la délégation des messages.

Qu’en est-il de la cybersécurité et des données des patients ? L’infrastructure héritée vous permettant de simplifier le flux de données, il est important de vous protéger contre une des tactiques favorites des cybercriminels, le hameçonnage.

E-mails de hameçonnage : la détection d’e-mails nuisibles semblant provenir d’une personne ou d’une source de confiance est de plus en plus difficile. À mesure que la pression réglementaire augmente au sein des organismes de santé pour éviter de « bloquer » l’accès aux données, la vulnérabilité à de telles attaques par hameçonnage devrait augmenter. Pour atténuer cette tendance, Office 365 – Protection avancée contre les menaces (ATP) intègre un service de filtrage de courrier basé sur le cloud doté de fonctionnalités anti-hameçonnage sophistiquées.

Par exemple, Office 365 – Protection avancée contre les menaces offre des fonctionnalités de détonation en temps réel permettant de rechercher et bloquer des menaces inconnues, dont des liens et pièces jointes malveillants. Les liens dans les e-mails sont évalués en permanence pour la sécurité de l’utilisateur. De même, toutes les pièces jointes aux e-mails sont testées pour détecter la présence de programmes malveillants et de pièces jointes dangereuses, et les supprimer.

Image d’un message sur l’écran d’une tablette affichant un site web considéré comme malveillant.

Pour que les données circulent librement, il est important d’appliquer aux données sensibles une gouvernance et une protection appropriées. Et cela repose sur une classification appropriée des données. Microsoft 365 aide les organisations à trouver et à classer les données sensibles dans divers emplacements, notamment sur des appareils, applications et services cloud protégés par Microsoft Information Protection. Les administrateurs doivent savoir que les données sensibles ne sont accessibles qu’au personnel autorisé. Via Azure Active Directory (Azure AD), Microsoft 365 active des fonctionnalités telles que l’authentification multifacteur (MFA) et les stratégies d’accès conditionnel pour réduire le risque d’accès non autorisé aux informations sensibles des patients.

Par exemple, si un utilisateur ou un appareil est identifié comme étant à haut risque, Azure AD peut appliquer automatiquement des règles d’accès conditionnel permettant de limiter ou de bloquer l’accès, ou de demander à l’utilisateur de s’authentifier à nouveau via une authentification multifacteur. En tirant parti des signaux intégrés du Microsoft Intelligent Security Graph, les solutions Microsoft 365 analysent globalement le comportement de connexion de l’utilisateur au fil du temps afin d’évaluer les risques et d’enquêter sur d’éventuelles anomalies.

Face à la possibilité de fuites internes, la fonctionnalité de Surveillance dans Microsoft 365 peut aider les organisations à surveiller les canaux de communication des employés afin de gérer la conformité et de réduire les risques en matière de réputation liés aux violations de stratégie. Les données des patients étant partagées, il est essentiel de suivre leur flux. Le journal d’audit et les alertes dans Microsoft 365 incluent plusieurs fonctionnalités d’audit et de génération de rapports que les clients peuvent utiliser pour suivre certaines activités telles que des modifications de documents et d’autres éléments.

Enfin, en lien avec la mise en conformité avec les obligations réglementaires et audits en matière de gouvernance des données, Microsoft 365 peut vous aider à répondre aux exigences des autorités de réglementation. Les fonctionnalités Advanced eDiscovery et de demande de droits de personne concernée (DSR) offrent la souplesse et l’efficacité dont vous avez besoin lors d’un audit, pour vous aider à trouver les données pertinentes du patient ou à répondre à ses demandes d’informations.

Les stratégies de rétention de la Gouvernance des données avancée, vous permettent de conserver les principaux enregistrements métier dans des formats compatibles et non modifiables. Grâce aux fonctionnalités de gestion des enregistrements, vos principaux enregistrements métier peuvent être correctement déclarés et stockés avec une visibilité complète de l’audit afin de respecter les obligations réglementaires.

En savoir plus

Les responsables du secteur de la santé doivent s’adapter rapidement aux attentes du marché et aux réglementations en matière de flux de données. Les cliniciens et autres responsables dépendent de la libre circulation des données pour prendre des décisions opérationnelles et cliniques reposant sur des données, comprendre les tendances en matière de soins des patients et améliorer constamment la sécurité des patients, la qualité des soins et la gestion des coûts.

Microsoft 365 contribue à améliorer les flux de travail grâce à la puissance d’intégration de Teams, en déplaçant les bonnes données vers le bon emplacement au bon moment. Microsoft 365 améliore également votre posture de sécurité et de conformité grâce à des fonctionnalités avancées qui vous permettent de gérer et protéger votre identité, vos données et vos appareils.

Microsoft 365 est la plateforme cloud appropriée dans cette nouvelle ère de protection et de partage des données des patients. Pour en savoir plus sur la façon dont Microsoft 365 et Teams peuvent outiller vos professionnels de la santé dans un environnement de travail moderne, voir la page Microsoft 365 sur la santé.

Veuillez noter que le contenu inclus dans ces billets de blog décrit des fonctionnalités pouvant varier selon le marché. Pour plus d’informations sur les offres de produit spécifiques de votre marché, consultez la page Microsoft 365, Office 365, Windows 10 ou Enterprise Mobility + Security.
Il se peut que le contenu de ces articles ne soit pas disponible dans votre langue.