Soutien à Malala (#withMalala)

La lauréate du prix Nobel de la paix 2014 et étudiante Malala Yousafzai a entamé son combat en faveur de l'éducation à l'âge de 11 ans ; elle publiait des articles sur BBC Urdu au sujet de la vie sous le régime Taliban. En octobre 2012, Malala a été la cible des Talibans pour son combat et a été touchée d'une balle à la tête alors qu'elle rentrait de l'école en bus. Elle a miraculeusement survécu et poursuit son action en faveur de l'éducation des femmes en tant que cofondatrice de Malala Fund.

L'histoire de Malala est celle de 60 millions de jeunes filles qui n'ont pas accès à l'éducation pour diverses raisons : pauvreté, violence ou traditions. L'organisation Malala Fund donne cette possibilité à des millions de jeunes filles dans le monde.

Malala Yousafzai : « Je ne suis pas une seule voix, je suis plusieurs voix. »

Inspirée par le combat de Malala, l'organisation Malala Fund favorise et prône l'enseignement secondaire pour les jeunes filles ; elle est le porte-voix de ces innombrables adolescentes du monde entier. Malala Fund soutient des partenaires locaux et des initiatives mondiales agissant en faveur d'un enseignement secondaire de qualité pour les jeunes filles pakistanaises, nigérianes, kenyanes, sierra-léonaises et issues de pays accueillant des réfugiés syriens.

Au Kenya, Malala Fund aide des jeunes filles à bénéficier d'une éducation via NairoBits, une organisation à but non lucratif de Nairobi qui propose aux jeunes gens marginalisés une formation aux technologies de l'information et des communications.

Le soutien apporté par Malala Fund permet aux adolescentes déscolarisées de participer à des programmes de NairoBits, tels que des cours sur les multimédias, la conception et le développement de sites Web, l'entrepreneuriat, la médecine de la reproduction et certaines compétences personnelles essentielles. Le programme permet également aux individus de trouver un emploi, un stage ainsi qu'un tuteur dans une entreprise locale spécialisée dans les technologies.

Whitney, une étudiante des bas quartiers de Kariobangi, parvient littéralement à conjurer le sort grâce au centre pour jeunes filles du programme NairoBits. Depuis l'enfance, elle souffre de problèmes de santé qui l'affaiblissent et l'empêchent de parcourir de longues distances à pied. Depuis l'AVC de son père, sa mère est le seul pilier de l'ensemble de la famille. Whitney est passionnée par les ordinateurs et l'éducation. Elle explique : « Nairobits me donne de l'espoir, et je remarque un tournant positif dans ma vie. » Elle rêve d'être diplômée et a bon espoir de décrocher un emploi qui lui permettra de subvenir à ses besoins ainsi qu'à ceux de sa famille. Whitney d'affirmer : « Je mènerai mon combat jusqu'à ce que mes rêves se réalisent. »

Faites entendre votre voix. Soutien à Malala (#withMalala)