Stockage en ligne ou serveurs locaux : 9 aspects à prendre en compte

Au moment de choisir s’il convient de stocker les informations de votre entreprise sur un serveur local ou dans le cloud (ou encore de les migrer de l’un vers l’autre), la complexité supposée de l’opération peut susciter du découragement. Pourtant, des entreprises de toute taille optent pour une solution en ligne. Dans ce sens, une enquête publiée en 2020 concluait que 41 % des charges de travail d’entreprise seraient exécutées sur des plateformes cloud publiques d’ici la fin de l’année, et 22 % via une option hybride (soit un mélange des deux alternatives). L’étude prédisait également que les charges de travail locales diminueraient de 10 % avant la fin de l’année, passant de 37 à 27 %.

Si PME et grandes entreprises optent pour le stockage en ligne, c’est parce qu’il s’agit généralement de la meilleure solution si l’on tient compte de plusieurs critères (il existe aussi des cas extrêmes où celle-ci ne convient pas). Nous allons examiner ensemble les avantages et inconvénients des deux possibilités de stockage afin de vous aider à faire votre choix de manière éclairée. 

Qu’est-ce que le stockage local ? 

Le stockage local signifie que le serveur de votre entreprise est hébergé dans l’infrastructure de votre organisation et, très souvent, physiquement sur site. Le serveur est contrôlé, administré, géré, configuré, etc. par votre entreprise et son équipe interne d’informaticiens, ou un partenaire informatique. Les données et autres informations sont partagées entre les ordinateurs via votre réseau local.

Qu’est-ce que le stockage en ligne ?

Dans le cas du stockage en ligne, un fournisseur de services extérieur (par exemple, Microsoft) héberge vos données. Le fournisseur de cloud fournit, installe et gère les équipements matériels, les logiciels et l’infrastructure de support au sein de ses centres de données. Vous accédez à ces services et gérez votre compte via Internet à partir de votre PC, un navigateur web ou une application mobile.

Avantages et inconvénients

Lorsque l’on compare les coûts potentiels impliqués et les problèmes liés notamment à la sécurité, la maintenance, la conformité, l’évolutivité, la fiabilité et l’intégration, la question de la migration vers le cloud peut soulever des craintes. Voici 9 aspects dont vous devez tenir compte lorsque vous devez choisir entre le cloud et une solution locale : 

1. Coûts et maintenance

Les décisions opérationnelles se réduisent souvent à une question de coût. Mais lorsque quelque chose d’aussi important que vos données critiques est en jeu, l’argent ne peut pas être le seul facteur déterminant. Sur le plan des coûts et de la maintenance, les solutions cloud et locales se différencient comme suit :

Solutions locales

À court terme, le déploiement d’une infrastructure locale implique un plus grand investissement initial incluant l’achat du matériel, l’installation en elle-même, les droits des licences logicielles, la sauvegarde des données, les services informatiques supplémentaires, le support technique, etc. Une fois l’infrastructure prête, vous devrez faire appel à des informaticiens internes ou externes pour assurer le support, la maintenance et la sécurité. Vous devrez aussi couvrir les coûts liés à l’énergie, l’hébergement et la surface supplémentaire nécessaire à l’aménagement de la solution au sein de votre bureau. Il faut ajouter à cela les frais récurrents liés à la mise à jour et l’achat du matériel, des logiciels et des licences. 

Si votre matériel est défaillant et doit être remplacé, ou si vous voulez procéder à une mise à niveau vers un nouvel équipement, vous devrez faire face à de nouvelles dépenses. Pour les jeunes entreprises qui lancent leur activité, l’investissement en capital peut représenter un inconvénient majeur. Vous n’aurez toutefois pas à payer les frais récurrents d’abonnement au service cloud, et pourrez peut-être faire baisser le montant de vos factures Internet car votre infrastructure mobilisera moins de bande passante pour l’accès aux fichiers stockés.

Solutions en ligne 

L’un des avantages principaux que présente le choix d’un fournisseur de cloud est que les frais initiaux sont tout à fait raisonnables. Les frais de votre abonnement sont facturés tous les mois. La maintenance, les mises à jour logicielles, la sécurité et le support technique relèvent tous de la responsabilité du fournisseur de cloud. Cela évite à votre personnel de devoir passer du temps à résoudre des problèmes. La plupart des fournisseurs proposent de grands volumes de stockage dans leurs formules de base, ainsi que des fonctionnalités de sécurité renforcée, de partage de fichiers, et d’autres avantages liés au cloud (voir les points 2 à 9 ci-dessous). 

Bien souvent, les coûts globaux liés au cloud sont inférieurs à ce que vous devriez dépenser pour l’utilisation d’un dispositif de stockage ou serveur local, son refroidissement, l’aménagement d’un espace au sol, les frais d’électricité, etc. Rappelez-vous que les tarifs des fournisseurs de cloud peuvent grandement varier. Par conséquent, nous ne saurions trop vous recommander de les comparer et d’utiliser les outils de planification qu’ils proposent (calculatrices de prix, estimations de migration, etc.). 

2. Sécurité et protection contre les menaces

Que votre centre de données soit local ou situé dans le cloud, la problématique de la sécurité du cloud (tant physique que virtuelle) doit être une préoccupation centrale. Cet aspect particulier est cité par près de la moitié des décideurs chargés des acquisitions informatiques qui optent pour une solution locale plutôt que pour le cloud. 58 % d’entre eux estiment que les applications en contact avec des données ou systèmes critiques doivent être gérées localement. Pour autant, ces a priori sont-ils vraiment justifiés ? Examinons les avantages et inconvénients que présentent les deux alternatives en termes de sécurité :

Solutions locales 

Les entreprises qui choisissent de continuer à utiliser leur application locale ont souvent l’impression de disposer d’un contrôle accru en conservant tout sur place. Comme aucun fournisseur tiers n’est impliqué, moins de personnes y ont accès. Si vous décidez de conserver votre infrastructure locale, vous devrez toutefois créer un système de sécurité dont vous aurez seul la responsabilité. 

Cette orientation nécessite d’avoir une grande expertise en matière de sécurité, et d’exercer une surveillance et une maintenance constantes des équipements physiques (par exemple, matériel, serveurs, bureau) et de votre réseau. Vous aurez besoin d’outils de sécurité pour mettre en place un pare-feu robuste, les techniques de chiffrement et le contrôle d’accès sécurisé. Et bien évidemment, vous devrez y consacrer beaucoup de temps et de moyens financiers.

Solutions en ligne 

Si certaines entreprises peuvent être réticentes à l’idée de migrer vers le cloud, force est de constater que la sécurité des plateformes n’a jamais été meilleure, ce qui représente une charge en moins pour votre entreprise. Selon des estimations de Gartner, les charges de travail des services cloud publics subiront au minimum 60 % d’incidents de sécurité en moins que celles conservées au sein de centres de données traditionnels. 

Les principaux fournisseurs de cloud offrent une sécurité complète à différents niveaux, incluant les fonctionnalités suivantes :

  • systèmes de contrôle d’accès ;
  • surveillance continuelle des menaces ;
  • chiffrement des données en transit et au repos ;
  • sécurité physique des centres de données ; 
  • protection du réseau ;
  • sécurité des applications ;
  • redondance des données ;
  • validation continue ;
  • protection contre la suppression de fichiers en masse ;
  • surveillance des connexions et activités suspectes. 

Contrairement au stockage local, vous pouvez compter à tout moment sur une équipe internationale d’experts en cybersécurité pour assurer la protection des ressources et données de votre entreprise. 

Malgré toutes ces précautions, des violations peuvent quand même se produire, tout comme avec les solutions locales. Les entreprises qui utilisent le cloud peuvent atténuer ce risque en utilisant des processus d’intégration et de retrait pour gérer l’accès des employés et définir les modalités d’utilisation des applications externes.  

3. Conformité

De nombreuses entreprises opérant notamment dans le secteur des finances ou de la santé doivent respecter différentes réglementations applicables en matière de conformité (HIPAA, RGPD ou CCPA pour n’en citer que quelques-unes). Partant de ce constat, quel choix s’avère le plus judicieux du point de vue de la conformité ? 

Solutions locales  

Que vous soyez contraint de respecter des réglementations locales, internationales ou sectorielles, la conformité implique des connaissances et une expertise spécialisées. Si vous décidez de créer ou de continuer à utiliser votre infrastructure locale, il peut s’agir d’un choix coûteux. Vous devrez veiller à configurer et gérer correctement vos systèmes afin d’en maintenir la conformité, ainsi que disposer des employés et ressources appropriés pour y parvenir. 

L’application des règles de conformité implique de recruter du personnel familiarisé avec vos réglementations particulières, de surveiller continuellement les systèmes/connexions, de définir des procédures de gestion des incidents et d’utiliser le chiffrement des données. En cas d’incident, la responsabilité incombe entièrement à votre entreprise, car les serveurs et le dispositif de stockage lui appartiennent. Si vous faites l’objet d’un audit ou êtes sanctionné pour non-respect des règles de conformité, des frais supplémentaires peuvent être à prévoir. 

Solutions en ligne

L’utilisation d’un fournisseur de cloud respectueux de la conformité peut vous éviter d’avoir à assurer vous-même une bonne partie des exigences de mise en conformité. Contrairement aux solutions locales, les principaux fournisseurs de cloud disposent d’équipes de spécialistes titulaires de certifications en matière de conformité dans des dizaines de secteurs d’activité clés (santé, secteur public, finance, éducation, fabrication, médias, etc.). Il existe aussi des groupes qui mènent des actions à l’international auprès des gouvernements, des régulateurs, des instances de normalisation et des organisations non gouvernementales. 

Remarque : au final, la responsabilité de votre entreprise sera engagée si elle ne parvient pas à satisfaire les exigences de conformité applicables. Vous devez donc demander au fournisseur de cloud de vous présenter ses certificats de conformité ou les résultats des audits auxquels il a été soumis.

4. Évolutivité

Lorsque les entreprises ont besoin de changer d’échelle, les solutions locales et en ligne présentent de grandes différences. Voici ce que vous devez savoir :

Solutions locales

Lorsque votre infrastructure locale ne peut plus gérer l’évolution de sa charge de travail, vous devez changer d’échelle en ajoutant des ressources telles que des équipements matériels et des logiciels, ainsi que de la mémoire et de la capacité informatique. L’expansion de vos ressources informatiques nécessite de l’argent, du travail, de l’expertise, des acquisitions, du matériel, des logiciels, des systèmes de surveillance et du temps. Et si la progression de la demande devait s’avérer éphémère, tous vos efforts auront été vains.

Solutions en ligne

Avec le stockage en ligne, il n’est pas nécessaire d’installer et d’intégrer des serveurs. Dans le cloud, les entreprises peuvent mettre à l’échelle les charges de travail en quelques clics, sur la base de certaines métriques et conformément à leurs besoins, à l’aide de fonctionnalités prédéfinies. Cette fonctionnalité vous permet de changer d’échelle (scale-up ou scale-down, scale-in ou scale-out, et même mise à l’échelle automatique). Cette flexibilité réduit considérablement les coûts additionnels associés à la surveillance et la mise à l’échelle manuelles des ressources.

5. Fiabilité

Avant tout, l’accès de vos serveurs doit être rapide et fiable, tout en offrant une expérience utilisateur satisfaisante. Lorsqu’il est question de fiabilité, voici quelques aspects dont vous devez tenir compte au moment de choisir entre stockage local et stockage en ligne : 

Solutions locales 

Certaines entreprises aiment l’idée d’un dispositif local car aucune connexion à Internet n’est nécessaire pour que les employés présents sur site puissent accéder au stockage, ce qui le rend entièrement disponible même en l’absence de connexion rapide. Vous devez toutefois reconnaître que conserver toutes vos données sur le serveur limite l’accès aux seules personnes travaillant au bureau, ce qui exclut les employés en télétravail toujours plus nombreux. Par ailleurs, un dispositif local nécessite une source d’énergie, une alimentation de secours de type générateur, et un système de sauvegarde du stockage, ce qui implique des dépenses supplémentaires. 

Solutions en ligne

Une connexion à Internet rapide et fiable constitue un facteur critique dès lors qu’il est question de stockage en ligne. L’absence de connexion empêche tout accès à vos fichiers, et une connexion lente peut aussi être problématique. L’interruption de la connectivité peut retarder vos opérations et porter un sérieux coup à la productivité. Vous devez être certain que votre connexion à Internet vous convient avant de basculer vers le stockage en ligne. De nombreux clients optent pour une connexion de secours si l’ensemble (ou la plupart) de leurs charges de travail sont exécutées dans le cloud.

6. Sauvegarde des données

La reprise d’activité après un sinistre peut être le pire cauchemar d’une entreprise. Une étude a conclu qu’environ la moitié des entreprises ne sont pas préparées à faire face à ce type de situation. Découvrons comment les solutions locales rivalisent avec les solutions en ligne sur cet aspect :

Solutions locales

Avec les systèmes locaux, vos données sont stockées sur un serveur interne. Cela signifie que votre entreprise assume une plus grande part du risque lié à la perte de données. De nombreuses entreprises choisissent quand même de conserver le stockage localement, avec un service de sauvegarde hors-site pour éviter de perdre des données. 80 % des organisations équipées de serveurs locaux continuent d’utiliser le cloud au minimum pour une partie de leur stratégie de protection des données (voir le point 9).

Solutions en ligne

Les fournisseurs de stockage en ligne sérieux proposent aux entreprises différentes fonctionnalités pour éviter la perte de données (redondance intégrée, basculement, sauvegarde, enregistrement automatique, surveillance, etc.) afin d’accélérer la récupération par rapport aux alternatives locales.

7. Accès en tout lieu (application mobile, navigateur, PC)

Les besoins de votre entreprise liés à l’accès à distance et l’accès mobile jouent un rôle dans le choix de l’option appropriée. Voici quelques considérations dont vous devez tenir compte concernant l’accès de vos informations via une solution en ligne ou une solution locale :

Solutions locales 

Si la plupart de vos utilisateurs travaillent dans le même bureau et ne se déplacent que rarement, un serveur local peut être idéal puisque vous n’aurez probablement pas besoin de l’accès en tout lieu offert par le cloud. De plus, si vous travaillez souvent avec des fichiers ou vidéos redimensionnables, vous souhaiterez peut-être les conserver localement afin que les délais de chargement et de téléchargement restent courts. (Si vous utilisez un VPN, gardez à l’esprit que des situations imprévues, telles que les catastrophes naturelles ou la pandémie de COVID-19 par exemple, peuvent contraindre les employés à passer en télétravail du jour au lendemain, ce qui peut également submerger votre système VPN.)

Solutions en ligne 

Le stockage en ligne offre l’équivalent d’un bureau virtuel. Les employés peuvent accéder à toutes les tâches qu’ils effectuent au bureau via un serveur cloud, dès lors qu’ils ont une connexion à Internet. Cet avantage fait du cloud un excellent choix pour les employés qui l’utiliseront fréquemment de chez eux ou pendant leurs déplacements, sans recourir à un VPN. 

Les serveurs cloud sont également parfaits pour exécuter des applications qui doivent rester opérationnelles et disponibles en permanencePar ailleurs, le cloud permet de partager des fichiers de façon simple, de collaborer en temps réel et de mieux contrôler les versions. Enfin, certains fournisseurs de stockage cloud proposent une synchronisation différentielle, laquelle réduit considérablement les délais de chargement et la bande passante utilisée lors de la modification des fichiers volumineux.

8. Intégration des applications et systèmes hérités

Lorsqu’elles choisissent une solution de stockage, de nombreuses entreprises utilisent des applications basées sur des formats ne pouvant être transférés rapidement vers d’autres systèmes. Pour cette raison, 84 % des entreprises interrogées indiquent que l’intégration constitue un aspect prioritaire pour la modernisation de leurs applications. Certaines veulent simplement conserver des données spécifiques entièrement en interne, tandis que d’autres se tournent vers le cloud. Quelle est la meilleure option ? Cela dépend de la situation particulière de votre entreprise :

Solutions locales

Si vous utilisez d’anciennes applications métier qui accèdent directement à votre serveur de fichiers local et que vous devez ou souhaitez continuer à l’utiliser pour le moment, ces systèmes hérités devront rester en local pour le moment, au moins partiellement (voir l’option hybride décrite au point 9).

Solutions en ligne

Si vous êtes prêt à moderniser votre infrastructure entière, c’est le moment de passer aux applications cloud, au-delà du simple stockage de fichiers. Dans ce cas, le fournisseur supporte les coûts liés à la maintenance, à l’implémentation et au support de votre logiciel plutôt que vous. Les solutions en ligne sont par ailleurs évolutives et mobiles, et présentent une meilleure utilisation globale des ressources.  

9. Solution hybride

La possibilité pour les entreprises d’adopter à la fois les données du cloud public et locales peut améliorer leur agilité informatique et optimiser l’efficacité. Dans une solution hybride, les données et applications peuvent migrer entre les serveurs locaux et les clouds publics et offrir ce faisant, une flexibilité accrue et davantage d’options de déploiement. En d’autres termes, vous pouvez conserver les fichiers utilisés localement par votre logiciel métier, et le reste de vos fichiers et documents dans le cloud. Cette approche inclut notamment les autres avantages suivants :

  • Contrôle : votre organisation peut gérer une infrastructure privée pour les ressources sensibles
  • Flexibilité : vous pouvez tirer parti de ressources supplémentaires dans le cloud public lorsque vous en avez besoin
  • Rentabilité : grâce à la possibilité de changer d’échelle via le cloud public, vous ne payez pour la capacité informatique supplémentaire qu’en cas de besoin
  • Facilité : la transition vers le cloud ne doit pas nécessairement être source d’appréhension car vous pouvez opérer par étape, en migrant les charges de travail graduellement

Si les solutions hybrides peuvent sembler offrir le meilleur des deux mondes pour certaines entreprises, il ne peut s’agir que d’une solution temporaire. Aujourd’hui, les PME exécutent déjà 43 % de leurs charges de travail dans le cloud public et prévoient une progression à ce niveau. Dans cette perspective, il est difficile d’ignorer les avantages que présente une migration entière vers le cloud pour les PME dotées de services informatiques en sous-effectif chronique. 

Lisez cet article pour en apprendre davantage sur les options de cloud hybrides pour votre entreprise, ainsi que les solutions basées entièrement sur le cloud public.

Prise en main de Microsoft 365

Accédez à la suite Office que vous connaissez, et tirez parti des outils destinés à renforcer la collaboration et la productivité à tout moment et en tout lieu.

Achetez maintenant
Contenu associé
Technologie professionnelle

Tirer pleinement parti de la visioconférence gratuite

En savoir plus
Technologie professionnelle

Il est facile de partager son écran gratuit, mais le faites-vous correctement ?

En savoir plus
Technologie professionnelle

Faire de la télémédecine une option pour les patients dans le besoin

En savoir plus

Ma PME numérique n’offre aucun conseil fiscal ou financier professionnel. Vous devez contacter votre propre conseiller fiscal ou financier pour discuter de votre situation.